Le Miami Heat enchaîne avec une 5ème victoire consécutive

Cinquième succès en 5 matchs pour Miami dans son antre : le Heat a pris le dessus sur les Pelicans (109-94) avec Kendrick Nunn à 22 points et un Jimmy Butler proche du triple-double (16pts, 13pds, 8rbds). le nigérian Bam Adebayo a signé également un double-double avec 18 points, 14 rebonds et 4 passes décisives. Le pivot gabonais Chris Silva Obame n'a pas manqué à la fête en frôlant le double-double avec 9 points et 8 rebonds en seulement 14 minutes. 

Pour s’imposer, le Heat n’avait besoin que de sérieux. Privés des anciens Lakers, Josh Hart, Lonzo Ball et Brandon Ingram, les Pelicans n’avaient pas suffisamment d’armes pour faire un braquage en Floride. Néanmoins, plusieurs efforts ont été nécessaires pour définitivement remporter le match. La bonne rentrée de Chris Silva en fut un, dans le premier acte (29-22). Ensuite, les ballons perdus plombent les Pelicans. Miami en profite et passe un 9-0.

Sauf qu’en face, Nickeil Alexander-Walker fait du dégât avec son shoot extérieur. New Orleans répond rapidement avec le même run. On sent que le Heat a davantage la main sur la rencontre, mais ça ne se voit pas encore au tableau d’affiche à la pause (54-49). C’est bien en troisième quart-temps que la différence se fait.

Portés par un Jimmy Butler tout en contrôle, les Floridiens accélèrent et terminent le quart-temps sur un 17-4 et de grosses séquences de jeu. La dernière offre un 3-pts au buzzer de Duncan Robinson. New Orleans est dans les cordes (78-65).

Pour espérer plus, il aurait fallu un Jrue Holiday en meilleure forme. Mais l’arrière est maladroit et il perd des possessions. Il aurait également fallu mieux contrôler le rebond. Miami passe à nouveau un 10-0 pour se mettre définitivement à l’abri et l’emporter 109-94, avec sérieux et autorité. Cette victoire est la cinquième en cinq matches à domicile et elle consolide la solide deuxième place à l’Est des joueurs d’Erik Spoelstra.

Retour à l'accueil