Le gabonais Chris Silva Obame et Kendrick Nunn

Le gabonais Chris Silva Obame et Kendrick Nunn

Quand Udonis Haslem entre en jeu, c’est le signe que le Heat a passé une bonne soirée. Son protégé le rookie Chris Silva Obame s'est lui aussi illustré. En 15 minutes de jeu, le pivot gabonais a signé son meilleur match sous couleurs du Heat de Miami avec 8 points à 3/5 aux tirs, 9 rebonds, 2 passes décisives et un contre. Le pivot américain d'origine nigériane Bam Adebayo a enregistré de son côté 18 points, 14 rebonds et 2 passes en 25 minutes. 

L’intérieur, vestige des trois titres NBA de la franchise, a fait sa première apparition de la saison en dernier quart-temps. Pas le plus abouti pour Miami, mais l’essentiel avait été réalisé pendant les 36 minutes précédentes face à une équipe de Detroit privée de Reggie Jackson, Blake Griffin et Derrick Rose… Les troupes d’Erik Spoelstra ont démarré en fanfare. Elles entrent facilement dans la raquette des Pistons et Duncan Robinson s’illustre avec deux paniers à 3-pts (28-17).

La réaction de Christian Wood, au contre, puis avec deux paniers en transition et une claquette sur rebond offensif est rapidement effacée par l’activité de Chris Silva. En deuxième quart-temps, Miami accélère et passe un 17-0 en trois minutes. Les paniers primés pleuvent et Detroit est impuissant (59-37 à la pause).

Il y aura un petit relâchement en troisième quart-temps et Andre Drummond fera parler ses muscles en défense, mais de grosses erreurs défensives viendront plomber les quelques efforts réalisés par les joueurs de Dwane Casey. Le dernier quart-temps n’étant là que pour permettre un écart moins significatif sur la feuille de marque.

Victoire donc facile de Miami (117-108), pleine de maîtrise. Le Heat n’a toujours pas perdu à domicile après quatre matches et s’est installé à la deuxième place de l’Est. Detroit, en revanche, est au plus mal avec trois revers consécutifs et une bien triste 12e place dans sa conférence.

Le Heat domine les Pistons de Detroit

La réaction de Christian Wood, au contre, puis avec deux paniers en transition et une claquette sur rebond offensif est rapidement effacée par l’activité de Chris Silva. En deuxième quart-temps, Miami accélère et passe un 17-0 en trois minutes. Les paniers primés pleuvent et Detroit est impuissant (59-37 à la pause).

Il y aura un petit relâchement en troisième quart-temps et Andre Drummond fera parler ses muscles en défense, mais de grosses erreurs défensives viendront plomber les quelques efforts réalisés par les joueurs de Dwane Casey. Le dernier quart-temps n’étant là que pour permettre un écart moins significatif sur la feuille de marque.

Le gabonnais Chris Silva Obame cherche un passage en force

Le gabonnais Chris Silva Obame cherche un passage en force

Victoire donc facile de Miami (117-108), pleine de maîtrise. Le Heat n’a toujours pas perdu à domicile après quatre matches et s’est installé à la deuxième place de l’Est. Detroit, en revanche, est au plus mal avec trois revers consécutifs et une bien triste 12e place dans sa conférence.

Retour à l'accueil