Kemba Walker marche sur les Nets de Brooklyn

Boston a su se montrer solide mercredi soir pour l’emporter face au Nets (121-110) en grande forme, emmenés par Kemba Walker, de retour après sa commotion cérébrale, et toujours en l’absence de Kyrie Irving, conspué par ses anciens supporters.

Blessé à l’épaule depuis plusieurs mois, l’ancien meneur des Celtics, recruté à prix d’or cet été par Brooklyn, a manqué son septième match d’affilée avec sa nouvelle équipe.

Irving était pourtant attendu de pied ferme par le TD Garden, qui n’a toujours pas digéré son départ. Des panneaux «Où est Kyrie ?» et «Kyrie est nul» étaient ainsi visibles un peu partout dans les tribunes de l’antre des Celtics.

Mais à Brooklyn, pour l’instant, on se passe très bien de lui et c’est son remplaçant au poste de meneur, Kemba Walker, qui tient la vedette.

Pour son retour sur le parquet, cinq jours seulement après son choc à la tête lors d’une collision lors du match face à Denver qui lui avait causé une commotion cérébrale, Walker a marqué pas moins de 39 points ! Il a ajouté 6 rebonds et 4 passes décisives à sa ligne de stats. 

«J’ai fait quelques paniers. Mes coéquipiers ont fait un travail formidable pour m’ouvrir le terrain. (...) Chaque fois que j’ai eu l’occasion de tirer, j’ai fait en sorte de l’exploiter pour marquer», a expliqué Walker à l’issue de la partie.

Mais ce festival du natif du Bronx n’aura pas suffit aux Nets, confrontés à des Celtics très remontés qui ont su faire la différence dans les dernières minutes.

Menés 83-82 à 3 min 13 du buzzer, Boston a fait jouer sa défense pour figer les Nets et s’est arraché pour marquer ensuite neuf points d’affilée pour prendre l’avantage.

Jaylen Brown a ainsi enregistré 22 points et 10 rebonds et Jayson Tatum 16 points et 9 rebonds pour permettre aux Celtics de l’emporter et de rester invaincus à domicile depuis le début de la saison.

Retour à l'accueil