Toujours aussi diminués, les Warriors n'ont pas pu lutter face aux Rockets et un Harden bouillant (36 points, 13 passes). Déjà la 6 défaites (en 8 matchs) pour Golden State.

Toujours aussi diminués, les Warriors n'ont pas pu lutter face aux Rockets et un Harden bouillant (36 points, 13 passes). Déjà la 6 défaites (en 8 matchs) pour Golden State.

Deux jours après s’être offert le scalp des Blazers, les Warriors ont cette fois été impuissants face aux Rockets. Golden State a certes résisté le temps du premier quart mais a ensuite été emporté par la vague texane, s’inclinant finalement 129-112.

Les Rockets étrillent les Warriors
Battue en playoffs par Golden State deux années de suite, l’équipe de Houston tenait à prendre sa revanche pour les retrouvailles entre les deux formations cette nuit. Ils l’ont donc largement emporté (129-112). Mais l’adversaire des Texans n’avaient plus rien à voir avec celui affronté en demi-finales de Conférence Ouest en mai dernier suite aux départs de Kevin Durant, Shaun Livingston, Andre Iguodala et aux blessures de Stephen Curry, Klay Thompson et Draymond Green ! James Harden ne s’est pas prié pour faire exploser la défense jeune et inexpérimentée des Warriors qui assurent l’intérim. Le MVP 2018 a inscrit 36 points et il a délivré 13 passes décisives. Russell Westbrook a ajouté 18 points, 8 rebonds et 6 passes.

La performance : Tony Snell reçu à 100%
Tony Snell était en état de grâce cette nuit. L’ailier des Pistons a converti ses neuf tentatives pour finir avec 24 points. Dans son sillage, Detroit a battu New York (122-102). Il est le premier joueur de l’Histoire de la franchise du Michigan à finir avec 100% de réussite à trois-points sur un match parmi tous ceux ayant tenté au moins 6 fois leur chance derrière l’arc. Niveau performance, celle d’Andre Drummond n’était pas mal non plus. Le pivot All-Star a encore noirci la feuille de statistiques : 27 points, 12 rebonds et 7 passes décisives.

Retour à l'accueil