Anthony Davis signe un retour fracassant à NOLA en détruisant les Pelicans

Hué lors de sa présentation après son départ mouvementé de New Orleans, Anthony Davis n'a pas manqué son retour en signant 41 points pour offrir un 9ème succès de suite pour les Lakers aux Pelicans (110-114).

L'accueil glacial de la New Orleans Arena n'a pas refroidi le régional de l'étape. Pour son grand retour en Nouvelle-Orléans, où il a passé six ans, Anthony Davis s'est fait huer par ses ex-supporters. Une atmosphère qui a paradoxalement galvanisé l'ancien chouchou des fans des Pelicans devenu ennemi dès lors qu'il avait demandé à être transféré à la mi-saison. Auteur de son meilleur match depuis son arrivée sous les couleurs de Lakers, Davis a fait un malheur (41 points à 15 sur 30 aux tirs, 9 rebonds) aux côtés d'un LeBron James dans son rythme de croisière habituelle (29 points, 11 passes, 5 rebonds) face à Jrue Holiday (29 points, 12 passes) et ses coéquipiers.

Comme un symbole de ce retour rêvée sur le plan des stats pour le « Monosourcil », meilleur marqueur de la nuit devant Kemba Walker (39 points avec Boston contre Brooklyn) c'est lui qui a réussi en fin de match sur une remise en jeu des joueurs locaux l'interception décisive qui a permis à son équipe, alors en danger (score final : 114-110 pour les Lakers), de signer un huitième succès de rang et de conserver ainsi les commandes à l'Ouest devant Denver et des Clippers vainqueurs dans la douleur à Memphis (121-119) malgré un monumental Jonas Valenciunas (30 points, 16 rebonds). Kawhi Leonard laissé au repos, Paul George a compilé 22 points (8 sur 15 aux tirs, 4 sur 11 à trois points), 5 rebonds et 2 passes, mais le salut de l'autre franchise de L.A est venue une fois de plus de ses deux remplaçants de luxe Lou Williams (24 points, 13 passes) et Montrezl Harrell (24 points, 10 rebonds).

Retour à l'accueil