Abidjan abrite le premier stage du Programme des Instructeurs Arbitres de la FIBA (FRIP)

ABIDJAN (Côte d'Ivoire) – Le stage africain du Programme des Instructeurs Arbitres de la FIBA (FRIP) 2019 s'est achevé jeudi à Abidjan, en Côte d'Ivoire, où 21 participants de différentes régions du continent se sont rencontrés.

Bien que des Bureaux Régionaux de la FIBA aient déjà organisé ce stage de formation, c’est la toute première fois que cet événement se tient en Afrique.

Placé sous la direction de Carl Jungebrand, Directeur de l'Arbitrage de la FIBA, de Simon Kirkland, Instructeur arbitre FIBA, de Michael Haynes, Instructeur-entraineur, et de Pap Lemou Benga, Responsable des Fédérations Nationales et Sports de FIBA Afrique, ce stage de formation a fourni aux délégués un enseignement de haut niveau et des techniques d’apprentissage, ainsi qu’une connaissance plus large du basketball et de l’arbitrage.

Abidjan abrite le premier stage du Programme des Instructeurs Arbitres de la FIBA (FRIP)

Il y a eu également une série de séances théoriques et pratiques d’arbitrage offrant de grandes possibilités d'apprentissage aux personnes présentes.

"Comme d'habitude, les apprenants avaient une grande envie d'apprendre, ils sont venus avec une très grande ouverture d'esprit. L’essentiel, c’est le savoir-faire qu'ils ont appris ici. Il ne faut pas se limiter seulement à ces quatre jours, mais envisager ce qui se passera après [l'atelier] est : vraiment le facteur clé ", a expliqué Jungebrand à FIBA.basketball.

L’ancien arbitre a ajouté : "C’est un événement important pour la FIBA et le basket-ball en général, car c’est ainsi que nous pourrions avoir du personnel professionnel qualifié pour travailler et former les arbitres. C’est la même chose que l’interaction entraîneur-joueur."

Abidjan abrite le premier stage du Programme des Instructeurs Arbitres de la FIBA (FRIP)

Bien que FIBA Afrique ait déjà organisé des Stages pour arbitres, le FRIP reste une expérience unique. "Il nous a fallu environ deux ans pour mettre sur pied ce programme en collaboration avec nos partenaires. A ce jour, plus de deux cents personnes ont participé à cette formation. Il y a eu une évolution [au cours des dernières années]. Ce stage est certainement meilleur que celui que nous avions eu ici à Abidjan il y a quatre ans ", a noté Jungebrand.

Lemou Benga a ajouté : "Les candidats ont subi une série de tests qui nous aideront à sélectionner ceux qui sont aptes à devenir des instructeurs-arbitres."

Source : FIBA 

Retour à l'accueil