Utah Jazz peut rêver grand !

Après deux éliminations consécutives en playoffs contre les Rockets, Utah attaque la saison avec ambition et détermination. Autour d’un axe 1-5 ultra-solide et défensif avec le nouvel arrivant Mike Conley et le double meilleur défenseur NBA, Rudy Gobert, le Jazz fait très peur. En ajoutant à ça Donovan Mitchell qui a été la seule satisfaction américaine du Mondial, Utah n’avait plus eu une aussi belle équipe depuis l’époque Malone - Stockton !

Rétro 18/19 : une saison frustrante
Il est bien difficile de se faire un avis sur la saison passée du Jazz. Toujours aussi régulière, l’équipe de Quin Snyder a terminé la saison avec un beau bilan de 50 victoires pour 32 défaites. Résultat, une cinquième place à l’Ouest et un premier tour de playoffs contre… Houston ! La bête noire du Jazz. Rudy Gobert et ses coéquipiers se feront de nouveau sèchement sortir sur le score de 4-1.. Il est donc compliqué de voir une progression alors que le Jazz avait atteint les demi-finales de conférence la saison dernière.

Individuellement, Rudy Gobert a remporté une nouvelle fois le titre de meilleur défenseur de la NBA ! Une vraie fierté pour le pivot français dont les larmes après sa non-sélection au All Star Game avaient fait jaser.

Draft
C’est peu dire que le Jazz n’attendra pas grand-chose de cette draft 2019. Avec des picks en fin de deuxième tour, Utah s’est contenté de faire des paris sur l’avenir. Mais peu probable que l’on voit beaucoup ces joueurs cette saison.

Leurs rookies : Jarrell Brantley (50ème choix), Justin Wright (53ème choix)

La free agency : la bonne pioche Mike Conley
Que l’été fut riche dans l’Utah ! La franchise mormone a particulièrement réussi son intersaison avec deux énormes signatures. Tout d’abord celle de Mike Conley ! C’est le vrai bon coup d’Utah qui s’offre un meneur référencé en NBA, avec un gros QI basket et un gros sens de la défense (non pas que Rubio ne faisait pas l’affaire mais on se souvient tous de la défense de l’Espagnol sur James Harden, derrière l’homme, lui offrant un accès total au cercle). L’ancien de Memphis va former avec Gobert un axe 1-5 ultra-défensif et compliqué à jouer. En échange du meneur, le Jazz a envoyé Jae Crowder, Kyle Korver et Grayson Allen aux Grizzlies.

Mike Conley, la piece manquante du Jazz. Fit naturel dans l’effectif rugueux et bien huilé de Utah, Conley ne va pas être dépaysé par son premier trade en NBA. Fort défenseur, très bon passeur et shooteur redoutable il va faire entrer le Jazz dans une autre dimension !

Autre grosse recrue de l’été : Bojan Bogdanovic. Le poste 4 arrive d’Indiana où il sort d’une très grosse saison avec 18 points de moyenne. Doté d’un très bon shoot, son association avec Joe Ingles offrira beaucoup de spacing à Utah. Le Bosnien s’est engagé pour 4 saisons.

Le coach : Quin Snyder

En place depuis 2014, Quin Snyder va débuter sa sixième saison en tant qu’entraîneur principal du Jazz. Depuis son arrivée, il a continuellement fait progresser Utah. Même après le départ de Gordon Hayward vers Boston, le coach a continué à qualifier son équipe pour les playoffs.

Cette saison il est particulièrement gâté puisqu’il récupère deux joueurs au QI basket élevé : Mike Conley et Bojan Bogdanovic. Le cinq majeur qu’il pourra aligner est un des plus beaux de la Ligue et nul doute qu’il devrait une nouvelle fois en tirer le meilleur.

Le Franchise player : Donovan Mitchell
L’arrière américain de 23 ans entame sa troisième saison en NBA avec le Jazz. Meilleur joueur de Team USA pendant la Coupe du monde, il sera, comme chaque saison depuis son arrivée, le leader offensif de cette équipe. Explosif et adroit, Mitchell est un joueur particulièrement spectaculaire. Un peu esseulé offensivement la saison passée, il a eu quelques difficultés à lancer sa saison durant les premiers mois de compétition. Mais tout devrait être différent dans cette équipe du Jazz remaniée, tant les solutions autour de lui sont nombreuses.

Alors qu’il tournait à 23,8 points de moyenne par match la saison passée, Donovan Mitchell peut logiquement viser une sélection au prochain All Star Gam. Meilleur joueur d’une des meilleures équipes de l’Ouest (sur le papier), l’arrière pourrait devenir un des joueurs les plus forts de la NBA !

Cinq probable et effectif :
Cinq probable : Mike Conley – Donovan Mitchell – Joe Ingles – Bojan Bogdanovic – Rudy Gobert

Effectif complet

Meneurs : Mike Conley, Dante Exum, Emmanuel Mudiay, Trevon Bluiett

Arrières : Donovan Mitchell,, Justin Wright-Foreman, Nigel Williams-Goss

Ailiers : Bojan Bogdanovic, Joe Ingles, Royce O’Neal, Miye Oni, Jarrell Brantley

Ailiers Forts : Jeff Green, Ed Davis, Juwan Morgan

Pivots : Rudy Gobert, Tony Bradley

Ambition : le Jazz doit monter en gamme
Après une intersaison réussie, le Jazz peut se montrer ambitieux. L’effectif est riche, le cinq majeur très équilibré et talentueux avec une vraie identité défensive. L’arrivée de Mike Conley va apporter un vrai plus à cette équipe, aussi bien dans la création qu’en défense. Avec cette nouvelle menace sur les lignes extérieures, Donovan Mitchell aura plus d’espace pour exprimer son talent. Bref, c’est un joueur ultra-complémentaire pour cet effectif.

Maintenant l’équipe doit passer un stade en playoffs où le Jazz a buté sur les Rockets les deux saisons précédentes. Mais l’optimisme est de mise dans l’Utah où la mélodie devrait être belle cette saison.

Retour à l'accueil