Trae Young achève le Magic au terme d'un excellent festival

Avec 39 points, 9 passes décisives et 7 rebonds, Trae Young a une nouvelle fois montré toute l’étendue de son talent et son équipe l’emporte dans les dernières minutes face à Orlando (103-99).

Comme face à Detroit, Trae Young est intenable. Le star des Hawks s’occupe de tout. C’est simple, il score 10 des 14 premiers points de son équipe. À longue distance ou dans le trafic, il montre qu’il est très compliqué de défendre sur lui et ce n’est pas DJ Augustin qui dira le contraire (14-9). Malgré les actions de grande classe du meneur adverse, Orlando propose aussi un joli basket.

Les leaders Evan Fournier et Nikola Vucevic se montrent en attaque et les rotations proposées par Steve Clifford sont bonnes. En face, ce sont Jabari Parker et Kevin Huerter qui apportent des points en sortie de banc. Ce premier quart temps est plaisant, tous les joueurs qui rentrent sur le terrain montrent de belles choses à l’image d’un très bon Markelle Fultz, auteur d’une passe pour Terrence Ross puis d’un tir à longue distance. Grâce à son jeune meneur, Orlando mène de trois points après 12 minutes (26-23).

La complicité Young-Collins
De retour sur le terrain, Young remet de l’ordre dans la maison des Hawks. Tous les ballons passent dans ses mains. C’est lui qui dicte le tempo de ce match. Sa relation avec John Collins ou Damian Jones est magnifique. Il n’oublie pas bien entendu de scorer quelques paniers afin d’aider son équipe à prendre les devants (37-33). Sans Vucevic, le Magic souffre et le retour du Monténégrin fait du bien à son équipe. Son fadeaway jumper puis son hook sont à montrer dans toutes les écoles de basket et Orlando recolle au score.

Atlanta tente de jouer très vite. Young trouve parfaitement ses shooters ou Collins sur la transition. Ce dernier se montre des deux côtés du terrain et c’est une bonne chose pour Atlanta qui continue sa course en tête. Cependant, le Magic a des ressources et c’est une nouvelle fois Fultz qui corrige le tir. Débarrassé de ses soucis à l’épaule, il score une nouvelle fois à 3-points puis il distribue un caviar à Isaac qui ne se fait pas prier pour éclater un gros dunk. Les deux équipes ont montré de belles choses dans cette première mi-temps et c’est tant mieux (52-50).

Evan Fournier prend ses responsabilités
Le retour des vestiaires ne se passe pas comme prévu pour les Floridiens. Encore une fois, Young s’amuse avec Evan Fournier et sa bande. On a l’impression que le sophomore joue avec ses potes tellement c’est simple. Avec deux floaters et surtout un 3-points à très longue distance, il éclabousse la rencontre et Atlanta monte en température (61-52). Dans le dur, Orlando s’en remet à Evan Fournier qui prend ses responsabilités. En retrait depuis le début de match, le Français demande la balle pour annoncer les systèmes. Son jeu sur pick-and-roll est parfait. Il va vite et il a le physique pour finir au contact. Fournier ramène Orlando (70-68).

Même si Atlanta continue de faire la course en tête, Orlando s’accroche avec notamment le duo Fultz/Carter-Williams. Défensivement aussi, le Magic montre de belles choses. DJ Augustin score deux paniers en contre-attaque après avoir effectué une très bonne défense tout terrain et Bamba fait des dégâts au contre (82-81).

Le magnifique step-back à 3-points de Trae Young
À 7 minutes de la fin, Carter-Williams s’envole claquer le dunk de la soirée et mettre une petite clim à la State Farm Arena (90-85). Lloyd Pierce fait appel à l’expérience pour tenter de renverser la vapeur. Vince Carter rentre sur le terrain et trouvé par Young, il score un lay-up. Le vétéran d’Atlanta a relancé son équipe et DeAndre’ Bembry redonne l’avantage aux Hawks à 3 minutes de la fin. Le match est tendu et John Collins sort l’action défensive du match. Il contre dans un premier temps Evan Fournier, puis Vucevic qui pensait scorer en toute tranquillité après avoir pris le rebond (97-96).

Deux minutes à jouer et les deux équipes sont au coude-à-coude. Le money time est un moment réservé aux grands joueurs, et Trae Young en est un. Ses 7 points dans les 2 dernières minutes soldent cette rencontre. Son dernier panier, un step-back à 3-points sur la tête de Fultz avec la planche, est sans doute l’action de la nuit. Orlando ne peut rien faire et Vucevic tête basse se fait contrer une nouvelle fois. Pour sa première à domicile, Atlanta a régalé un public debout dans le money time. Il va falloir se méfier des Hawks cette saison…

Retour à l'accueil