Serge Ibaka et les Raptors se relèvent à Chicago

Les Raptors ont remis les choses dans l'ordre en dominant les Bulls pour la 10eme fois de suite. Evan Fournier n'a pas pu être un obstacle suffisant pour les Hawks quand DeMar DeRozan a offert la victoire aux Spurs.

Le match de la nuit : Chicago-Toronto
Le champion a relevé la tête ! Moins de 24 heures après leur défaite à Boston, les Toronto Raptors se sont remis la tête à l'endroit à l'occasion du déplacement sur le parquet des Chicago Bulls. La franchise de l'Illinois devient une cible favorite des Canadiens puisque ce succès (108-84) n'est autre que le dixième de suite dans les confrontations directes entre les deux équipes ! Si la première moitié du match a été indécise, avec les Raptors qui ont fait le premier écart significatif en fin de premier quart-temps avant de voir les coéquipiers de Wendell Carter Jr (12 points, 11 rebonds) revenir à hauteur, la suite a été à sens unique. Emmenés par l'inévitable Pascal Siakam (19 points, 6 rebonds et 4 passes décisives) assisté de Serge Ibaka (18 points, 7 rebonds et 3 contres) et de Marc Gasol (10 rebonds), les Raptors ont très rapidement mis au pas les Bulls pour s'imposer de 24 longueurs (108-84).

Le MVP de la nuit : DeMar DeRozan
Les San Antonio Spurs peuvent remercier DeMar DeRozan ! Si la franchise texane a pu signer un deuxième succès en deux matchs sur son parquet face aux Washington Wizards (124-122), c'est grâce à une dernière inspiration de la part de son ailier. Si les Spurs ont fait la course en tête l'essentiel du match, ils n'ont jamais réussi à se le rendre facile. Ne comptant que neuf points d'avance au maximum, les coéquipiers de LaMarcus Aldridge (27 points, 9 rebonds) et Dejounte Murray (19 points, 10 rebonds) ont toujours été sous la menace de la bande à Bradley Beal (25 points, 11 passes). Tout s'est joué sur la dernière possession avec DeMar DeRozan qui a marqué le panier de la victoire à cinq secondes et demie du buzzer. Si les Spurs restent invaincus à l'issue de cette rencontre, les Wizards repartent du Texas avec un bilan déjà dans le négatif.

Retour à l'accueil