Qualifications BAL : Les Ougandais du City Oilers qualifiés pour l'Elite 16, les Patriots écrasent Hawassa

DAR ES SALAAM (Tanzanie) - Avec trois victoires consécutives, les Ougandais du City Oilers se sont qualifiés pour la prochaine ronde du tournoi de qualification de la Basketball Africa League (BAL), à savoir l'Elite 16 qui aura lieu le mois prochain et en décembre.

Les hommes de Mandy Juruni ont survécu à une frayeur précoce en première période avant de dominer l'équipe tanzanienne de JKT sur le score de 85-56 dans une rencontre qui a mis en lumière leur caractère et leur discipline en tant qu'équipe qui a énormément  progressé au fil des ans.

JKT a mené 18-9 au premier quart au plus grand plaisir des supporters locaux qui ont célébré chaque panier, en mettant la pression sur l'équipe adverse, mais c'était sans compter sur le mental des Oilers qui ont vraiment bien su gérer cette pression.

Une amélioration de la défense au deuxième quart a permis aux Oilers de prendre la commande du match, alors même qu'ils étaient confrontés au problème lié aux quatre fautes du meneur Jordin Mayes avant la mi-temps.

Les Oilers ont réussi à mener 42-36 à la pause, mais après une première période très disputée, les ougandais savent qu'ils ne pouvaient pas se relâcher. 

L’équipe ougandaise a ainsi créée un écart de 23 points à la fin du troisième quart-temps, même si elle a eu à faire face à une vraie bataille physique. 

L'arrière Robinson Opong a signé 29 points et 6 rebonds alors que le MVP de la Zone 5, Landry Ndikumana, a enregistré le seul double-double du match avec 14 points et 12 rebonds.

"En tant que club avec les ambitions que nous avons, c’était notre plus gros match. Gagner, cela signifie que nous nous sommes qualifiés pour le tour suivant, mais je suis heureux que nous ayons réussi et réussi à calmer les nerfs et à faire ce que nous étions supposés avoir fait depuis le début ", a expliqué Jurini, l'entraîneur-chef des Oilers.

Juruni pense qu'il s'agissait du plus gros match de son équipe

Juruni pense qu'il s'agissait du plus gros match de son équipe

JKT doit s'en prendre à lui-même d'avoir été à l'origine d'une défense peu soignée dans la seconde période de la rencontre et le capitaine Baraka Athumani a admis des "erreurs" qui leur ont coûté la partie.

"Nous avons très bien commencé le match, mais nous avons perdu notre concentration et commis quelques erreurs au troisième quart-temps. À partir de là, nous n'avons pas réussi à rattraper notre retard et avons finalement perdu le match."

Ruzigande était imparable contre Hawassa

Ruzigande était imparable contre Hawassa

Pendant ce temps, les Patriots, triple tenants du titre du Rwanda, ont signé leur deuxième victoire consécutive en autant de matchs en écrasant les Ethiopiens de HHawassa sur le score de 125 à 50.

Six joueurs ont au moins atteint la barre des dix points avec l'explosif Elly Ruzigande et Kenneth Gasana en tête du peloton avec 23 points. Michael Ongesa, Steven Hagumintwari, Lionel Hakizimana et Guiberty Nijimbere ont ajouté 13, 12, 11 et 10 points dans cet ordre.

Ruzigande a déclaré: "Nous commençons à sentir la concurrence. Aujourd'hui, nous étions bien meilleurs que lors de notre premier match. Nous avons travaillé dur et nous avons bien défendu notre position. C'est ce que nous sommes. Notre objectif reste de gagner à chaque match".

Hawassa a perdu ses trois matchs et ne peut donc prétendre à une place pour le tour suivant, mais le meneur de jeu Nathnael Asmalu a admis que l'expérience acquise en jouant contre des équipes de haut niveau en valait la peine.

Retour à l'accueil