Zion Williamson continue de faire écarquiller les yeux en match de présaison alors qu’il a signé 26 points et 5 rebonds, vendredi, dans une victoire de 128-127 des Pelicans de La Nouvelle-Orléans devant le Jazz de l’Utah.

Zion Williamson continue de faire écarquiller les yeux en match de présaison alors qu’il a signé 26 points et 5 rebonds, vendredi, dans une victoire de 128-127 des Pelicans de La Nouvelle-Orléans devant le Jazz de l’Utah.

Le rookie des Pelicans enchaîne contre le Jazz. Avec 26 points et 5 rebonds en 23 minutes, et des mouvements offensifs plus puissants les uns que les autres, Zion Williamson a brillé.

À l’entre-deux, Derrick Favors fait face à son ancien coéquipier, Rudy Gobert et le pivot français combine avec Mike Conley pour un alley-oop qui ouvre le score. Titulaire également, Zion Williamson ne met pas longtemps à se faire remarquer avec un rebond offensif tout en puissance, et même un 3-points ! Mais c’est bien le Jazz qui prend la poudre d’escampette dans le bayou avec Bojan Bogdanovic qui frappe également de loin.

Si les Pelicans s’accrochent avec un bon Lonzo Ball et Nicolo Melli qui montre sa polyvalence, Utah garde encore ses aises. Donovan Mitchell rentre un tir dans le coin, sans trop de défense dans les alentours, et Jeff Green brille avec plusieurs attaques du cercle et un gros dunk main gauche.

Pendant ce temps-là, Rudy Gobert fait la connaissance de Zion Williamson qui s’impose au layup. Utah mène à la pause (67-59), mais le rookie revient à la charge.

Quelle puissance !
Il rate son premier layup mais Rudy Gobert parti au contre, il a le temps de claquer son propre rebond dans le cercle. Intenable physiquement, le premier choix de Draft est impressionnant d’activité. À -11 avant le dernier quart, les Pelicans ne se déballonnent pas. Au contraire, ils donnent la balle à Zion Williamson qui continue son festival. Pourtant pas le premier venu en matière de dureté au contact, Ed Davis se fait bousculer comme un minime par l’ailier fort adverse, qui lui fait trois fois le coup du « and one » !

Avec 26 points et 5 rebonds, Zion Williamson sort sous les hourras de son public. Et les fans pourront même célébrer la victoire grâce à un dernier contre illégal de Jarrell Brantley (128-127). Dans un match très offensif, Rudy Gobert s’en tire bien avec 15 points à 5/5 aux tirs tandis que Donovan Mitchell (10 points, 7 passes) et Mike Conley (13 points, 7 passes) ont fait tourner la boutique.

Côté Nola, Brandon Ingram (18 points) et Lonzo Ball (15 points) étaient également bien en jambes, tout comme l’autre rookie, Nickeil Alexander-Walker, auteur de 22 points à 4/5 de loin en 16 minutes !

Source : Basket USA 
 

Retour à l'accueil