Présaison : Pascal Siakam et les Raptors gâchent la première sortie de Russell Westbrook avec les Rockets

Pour sa première avec Houston, Russell Westbrook n’a pas connu la victoire. Il faut dire que les Rockets et les Raptors ont fait tourner en fin de match. L'ailier camerounais Pascal Siakam a mené les champions NBA avec 24 points, 11 rebonds et 4 passes décisives. Le congolais Serge Ibaka a été également bon avec 18 points et 5 rebonds en 22 minutes. Le nigérian OG Anunoby ajoute 7 points, 3 rebonds et 2 passes en 21 minutes.

Au milieu de l’intense polémique avec la Chine, les Rockets continuent tout de même leur tournée asiatique avec deux matchs de présaison au Japon. C’est face aux Raptors, et l’équipe canadienne a remporté la première manche (134-129) pour la première de Russell Westbrook sous ses nouvelles couleurs.

Un succès acquis grâce aux remplaçants, car James Harden (34 points et 7 passes en 27 minutes) et sa bande avaient globalement le contrôle du match jusqu’à ce que les deux coachs ne fassent tourner.

Houston pointait même à +17 (100-83) au milieu du deuxième quart-temps, dans un match résolument offensif puisque les troupes de Mike D’Antoni menaient 85-73 à la mi-temps ! L’arrivée de Russell Westbrook n’a pas changé la philosophie de l’équipe, qui a dégainé 53 fois de loin dans le match (pour 18 réussites), James Harden et Eric Gordon (8/12 de loin en cumulé) étant particulièrement adroits. « The Beard » a ainsi multiplié les stepbacks et s’est fait plaisir en pénétration, torturant également les adversaires sur le dribble, avec un petit pont sur Rondae Hollis-Jeffersion qui a ravi le public japonais…

De son côté, Russell Westbrook était logiquement moins en l’aise, et même s’il a montré ce qu’il pouvait apporter sur jeu rapide, il s’est souvent englué dans la défense canadienne sur demi-terrain, perdant pas mal de ballons.

Côté Raptors, Pascal Siakam reste sur sa lancée de la dernière saison, avec 24 points, 11 rebonds et 4 passes en 27 minutes, les Rockets ayant eu toutes les peines du monde à le contenir poste bas. Puis ce sont donc les remplaçants qui ont pris le relais pour renverser le match dans le quatrième quart-temps, quand les stars étaient au repos.
 

Retour à l'accueil