Objectif progression pour les Atlanta Hawks

Avant la reprise de la NBA, News Basket Beafrika vous présente les franchises qui la composent. Place aujourd’hui aux Hawks d’Atlanta ! Douzièmes de la conférence Est la saison dernière, les Hawks ont pourtant des motifs de satisfaction. Entre l’émergence de Trae Young, et un roster rempli de talents, la saison 2019-2020 d’Atlanta s’annonce excitante.

Rétro de la saison 18/19
La saison dernière, les Atlanta Hawks ont début l’an II de leur reconstruction. Il fallait en effet se remettre du départ de Mike Budenholzer, remplacé par Lloyd Pierce.Autour de Trae Young fraîchement drafté, le début de saison 2018-2019 des Hawks a été très compliqué. Mais petit à petit, et porté par un Young de plus en plus impressionnant et dominant, Atlanta est passé d’une équipe moribonde à une équipe excitante, notamment grâce aux jeunes joueurs (Young, Collins, Huerter, Bembry).

Si le bilan de la saison reste médiocre (29 victoires pour 53 défaites) synonyme de 12ème place de la Conférence Est, les Hawks peuvent se targuer d’avoir un réel projet avec plusieurs jeunes talents à développer.

La free agency : ça bouge chez les Hawks
Kent Bazemore, Solomon Hill, Taurean Prince ou encore Dewayne Dedmon et Miles Plumlee, on a fait le ménage en Géorgie. Pour épauler ses nombreux jeunes talents (Reddish, Young, Hunter, Collins…), le front-office des Hawks a décidé d’ajouter des joueurs d’expérience (Crabbe, Turner) à des joueurs revanchards (Parson, Parker). Un effectif bourré de talent qui sera à surveiller cette saison.

Arrivées : Evan Turner, Allen Crabbe, Jabari Parker, Chandler Parsons, Damian Jones, Ray Spalding, Cam Reddish (Draft), Bruno Fernando (Draft), De’Andre Hunter (Draft)

Prolongation : Vince Carter

Départs : Kent Bazemore, Solomon Hill, Taurean Prince, Omari Spellman, Justin Anderson, Dewayne Dedmon, Miles Plumlee

La draft
Les yeux étaient tournés vers la loterie de la draft. Avec de nombreux picks de draft bien placés, Atlanta pouvait espérer. Finalement les fans n’ont pas eu droit au podium de celle-ci, et ont dû se contenter des picks 8 et 10 au premier tour. Mais ça, c’était avant d’échanger le pick 4 des Lakers, tout en conservant leur 10e choix.

Au final, ce sont De’Andre Hunter (4) et Cam Reddish (10) qui rejoignent le roster d’Atlanta. Le premier, qui évolue au poste d’ailier, a un profil très complémentaire de 3 & D. Reddish, qui était attendu beaucoup plus haut, semble être le bon coup de cette draft. Ce poste 4 a une palette offensive déjà impressionnante et sera suivi de près cette saison par les observateurs. Un futur crack en puissance ?

Le coach : Lloyd Pierce
C’était l’une des trois nouvelles têtes parmi les coaches NBA avec Nick Nurse à Toronto et Igor Kokoskov à Phoenix. Lloyd Pierce a eu l’an dernier la lourde tâche de succéder à Mike Budenholzer qui aura laissé son empreinte à Atlanta. La saison dernière, le coach rookie avait du boulot pour remettre à l’endroit son équipe. Si offensivement, Atlanta a montré beaucoup de belles choses, le chantier de la défense sera prioritaire la saison prochaine. Pierce sera attendu au tournant cette saison après avoir réalisé une première saison prometteuse.

La franchise player : Trae Young
Qui n’a pas entendu parler de Trae Young la saison dernière ? Échangé en pleine draft contre Luka Doncic, Young est arrivé en Géorgie comme le crack de l’effectif. Et force est de constater que le petit meneur (1,88m tout de même) a éblouit tout son monde. Leader offensif des Hawks, il aura contribué à la "hype" autour d’Atlanta.

Mais Young, qui a cartonné lors de sa saison rookie (19.1 points et 8,1 passes décisives), sera surveillé de près par les défenses adverses cette année. Des statistiques intéressantes mais pas suffisantes pour arracher le titre de Rookie de l’année à Luka Doncic. Mais pas de quoi effrayer le prodige, qui ne cache pas ses ambtitions pour la saison à venir : « Je pense que j’ai une chance d’être All-Star cette année. Si on gagne autant de matchs que je nous pense capable de gagner, pour au moins être dans la course aux playoffs, j’ai une bonne chance. Plus on gagne de matchs, plus j’ai de chances. Et c’est mon objectif n°1 : gagner. Car je sais que mes chiffres suivront. »

Cinq probable et effectif
Si Trae Young est un élément indéboulonable à la mène, la saison à venir devrait être l’occasion de découvrir DeAndre' Hunter et Cam Reddish en action après avoir été drafté en 4ème et 10ème position. Plus anecdotique sportivement mais beaucoup moins sentimentalement pour nombre de fans, Vince Carter a rempilé à 42 ans une saison de plus, probablement la dernière pour l’une des dernières stars des années 2000 encore en activité.

Le cinq majeur : Trae Young - Kevin Huerter - Hunter - John Collins - Alex Len

Meneurs : Trae Young – Evan Turner

Arrières : Kevin Huerter – Allen Crabbe

Ailiers : De’Andre Hunter – DeAndre Bembry – Chandler Parsons – Vince Carter

Ailiers Forts : John Collins – Cam Reddish – Jabari Parker – Ray Spalding

Pivots : Alex Len – Damian Jones – Bruno Fernando

Retour à l'accueil