Le Miami Heat renverse les Bucks de Giannis Antetokounmpo en prolongation

Alors qu’ils ont compté jusqu’à 21 points de retard en troisième quart-temps, les Floridiens, guidés par le tandem Dragic-Adebayo, ont gâché la première des Bucks à domicile en s’imposant 131-126 en prolongation.

Privé de Jimmy Butler (sans oublier Dion Waiters et James Johnson) pour son premier déplacement de la saison sur le parquet d’un candidat au titre, Miami a encore bluffé. Trois jours après son large succès face à Memphis (120-101), la troupe d’Erik Spoelstra a frappé fort en réussissant à faire dérailler les Bucks partis sur les chapeaux de roue.

En début de partie, Milwaukee semble en effet irrésistible, entre le 3/3 à 3-points pour Khris Middleton qui score 11 des 15 premiers points de son équipe, Giannis Antetokounmpo qui claque deux dunks coup sur coup pour lancer son match, ou encore les 3+1 d’Ersan Ilyasova et Kyle Korver qui symbolisent la domination des Bucks après 24 minutes de jeu (70-53).

La révolte du Heat
Même si la première mi-temps a été rude, Miami montre des choses intéressantes et retrouve de l’adresse en attaque après avoir touché le fond à -21 (74-53). Les 3-points de Kendrick Nunn, Tyler Herro et Meyers Leonard contribuent à réduire l’écart pendant que Derrick Jones s’occupe du spectacle avec un alley-oop conclu sur un service de Kendrick Nunn (93-82).

Le Heat revient alors très vite dans la partie. Cette fois, ce sont les missiles lointains de Kelly Olynyk, à trois reprises, Duncan Robinson, par deux fois et toute l’abnégation du duo Dragic-Adebayo qui permettent à Miami de renverser complètement la tendance et de compter jusqu’à 9 points d’avance à 3 minutes de la fin (108-117).

Sur un dernier effort impulsé par Khris Middleton et Giannis Antetokounmpo, mais aussi grâce à quatre lancers manqués par les Floridiens, les Bucks parviennent à arracher la prolongation. C’est sur une claquette au buzzer de Giannis Antetokounmpo suite à une tentative ratée à 3-points de Khris Middleton que Milwaukee prolonge le plaisir de cinq minutes (121-121).

Giannis Antetokounmpo sur courant alternatif
Les locaux perdent rapidement Giannis Antetokounmpo, sanctionné d’une 6e faute personnelle, sur une prise de position au rebond face à Goran Dragic, peu après avoir scoré le premier panier de la prolongation.

Tout au long de la rencontre, le « Greek Freak » aura alterné entre l’exceptionnel (29 points, 17 rebonds, 9 passes décisives, 3 interceptions, 2 contres) et le très mauvais (pas d’adresse à mi-distance, 0/5 à 3-points, 55.5% d’adresse au lancer-franc à 5/9 dont deux importants manqués en fin de match, 8 balles perdues et donc 6 fautes personnelles, pour la deuxième fois en deux matchs).

Une aubaine pour le Heat qui voit ensuite George Hill également sortir pour 6 fautes sur une situation similaire face à Goran Dragic. Le meneur slovène n’en demandait pas tant, et donne alors six longueurs d’avance aux siens avec l’aide de Bam Adebayo, d’un step-back sur la tête de Brook Lopez (123-129).

Kelly Olynyk rejoint à son tour Kendrick Nunn sur le banc pour 6 fautes et les Bucks manquent de refaire le coup en profitant de quatre nouveaux lancers manqués par le duo Dragic-Adebayo. Mais Khris Middleton manque le panier de l’égalisation à la dernière seconde sur une bonne tentative qui échoue d’un rien, laissant Goran Dragic conclure cette fois sans trembler (126-131).

Retour à l'accueil