Houston Rockets : retrouvailles d’un duo pour aller chercher le titre

Les Rockets entament une nouvelle saison avec les mêmes objectifs de la saison dernière : se battre pour le titre en Conférence et aller le plus loin possible en playoffs. Les Warriors se sont affaiblis par rapport à la saison passée avec le départ de Durant et la blessure de Thompson. Et si c’était la bonne cette année pour Houston ?

Rétro 18/19 : saison mitigée pour Houston
Avec un bilan de 53 victoires pour 29 défaites, les Rockets de James Harden ont fini 4e de l’Ouest dans une conférence surprenante. La saison régulière est mitigée. Un début à oublier, 14 défaites lors des 25 premiers matchs, mais heureusement rattrapé par un James Harden tout simplement magistral. Chris Paul se blesse, mais The Beard prend les choses en main et remonte ses Rockets dans le top 8 en enchaînant 32 matchs à plus de 30 points, 41 points de moyenne sur la série, tout simplement historique ! Harden en mode MVP avec une saison à 36,1 points de moyenne. Pourtant, Houston fini 4e… Décevant. Un Chris Paul fragile physiquement (blessé à plusieurs reprises lors de la saison) qui n’a jamais eu le rendement escompté et n’a fait que décevoir les fans. Mais pas d’excuses, il faut aller chercher les finales NBA.

Mais les playoffs sont à l’image de la saison régulière. Revanchard de la saison précédente et de l’élimination au match 7 en finale de conférence face aux Warriors, Houston voulait passer le cap pour aller chercher le titre. Et les playoffs commencent bien avec une victoire 4-1 sur Utah, une équipe qui tourne bien et un élan défensif qui voit le jour. Les demi-finales se jouaient justement face à l’Ogre de l’Ouest, les Warriors. Les deux premiers matches sont perdus de peu mais le retour à la maison est parfait (2-2). Houston y croit et veut aller chercher les Warriors chez eux. Mais un furieux manque d’adresse est venu contrecarrer les plans de Mike d’Antoni qui n’a jamais su trouver de système en cas de défaillance au shoot de loin. Les Rockets pouvaient toujours y croire mais un certain Klay Thompson est venu éteindre la salle du Toyota Center ainsi que les espoirs de finale pour les Rockets.

Draft : pas de draft

La free agency : Russell Westbrook en tête de gondole
Russell Westbrook, MVP 2017, est arrivé en provenance des Thunder d’Oklahoma City en échange de Chris Paul. L’incertitude est de mise pour cet échange car on ne sait pas encore à qui profite ce trade. Il faudra attendre la fin de la saison pour juger de qui a fait la bonne affaire.

L’autre question que l’on peut se poser, est-ce que James Harden et Russell Westbrook vont réussir à cohabiter sur le terrain ? Amis dans la vie depuis leur adolescence, il faudra reconduire cette complicité sur le parquet. L’ancien d’OKC s’est d’ailleurs exprimé sur la future entente entre les deux joueurs : « Je pense que nous pouvons vraiment bien jouer ensemble et même sans le ballon en mains. Nous l’avons fait à Oklahoma City, beaucoup de fois James était chargé de finir les matchs, et je jouais sans le ballon. »

Les arrivées : Russell Westbrook (Thunder), Tyson Chandler (Lakers), Ben Mclemore (Sacramento), Thabo Sefolosha (Jazz) et Ryan Anderson (Heat)

Les départs : Chris Paul (Thunder), Iman Shumpert, Kenneth Faried, Chris Chiozza

Le coach : Mike d’Antoni
Passé par plusieurs franchises de NBA notamment Denver, Phoenix, New York, Los Angeles et Philadelphie, il prend les reines de l’équipe des Rockets à partir de 2016. Cette même saison, il est sacré coach de l’année avec Houston, la deuxième fois de sa carrière après son titre en 2005 avec les Suns de Phoenix. À 68 ans, tantot encensé tantôt critiqué, Coach d’Antoni connaîtra une saison particulière à Houston où il aura une mission principale : créer l’alchimie entre Russell Westbrook et James Harden sous peine de voir les critiques s’abattrent sur la franchise de Houston. Le coach entre dans sa dernière année de contrat chez les Rockets et la majorité du staff a été poussé dehors. D’Antoni reconnaît que la situation est compliquée et étrange, le manque de communication n’arrangeant en rien les choses : « Ça peut se terminer. Mal tourner. Je peux être chez quelqu’un pour fêter Noël. La merde, ça arrive, ça arrive. J’ai déjà eu tellement de chance avec ce boulot, cette carrière et ces joueurs. Je peux affronter l’adversité, ça ne va pas me faire reculer ».

Le Franchise player : Harden (The Beard) avec lieutenant Westbrook

La question que tous les fans de NBA se posent avant le début de la saison régulière est claire : les deux monstres vont-ils réussir à s’entendre et cohabiter sur le terrain ? Tous les feux seront braqués sur les deux hommes lors des premiers matches de la saison. Ce duo aura la lourde responsabilité de toute une franchise, on n’imagine même pas un instant que cette paire ne réussisse pas ensemble. Si les deux parviennent à trouver un terrain d’entente sur le parquet, cela pourra faire de gros dégâts sur les terrains. Et pourquoi pas aller rêver d’un triomphe en playoffs ? Tout est possible.

Cinq probable et effectif :
Russell Westbrook - James Harden - Eric Gordon - PJ Tucker - Clint Capela

Effectif complet :

Meneurs : Russell Westbrook, Austin Rivers

Arrières : James Harden, Gerald Green.

Ailiers : Eric Gordon, Danuel House.

Ailiers forts : PJ Tucker, Gary Clark, Anthony Bennett.

Pivots : Clint Capela, Tyson Chandler, Isaiah Hartenstein

Ambition
Les ambitions sont claires chez les Rockets, jouer le titre. Il faudra pour ça compter sur la paire Harden - Westbrook. L’ancien des Thunder va devoir trouver sa place comme second arrière à côté de la superstar des Rockets James Harden. Si tout se passe bien, on peut imaginer le mieux pour la franchise, un titre NBA en 2020.

Retour à l'accueil