Des opposants à Pékin brûlent les maillots de LeBron James à Hong Kong

Des opposants à Pékin n'ont pas apprécié les propos de la star des Lakers.
 
LeBron James aurait peut-être dû se taire. En déclarant, à propos des manifestants chinois de Hong-Kong, qui refusent que leurs lois soient intégralement alignées sur celles de la Chine continentale, que parfois le silence fait plus avancer que la parole, et que trop en dire « pouvait être négatif ». l'ancien basketteur a soulevé la colère d'une partie de la rue. Son maillot, le numéro 23, a été piétiné et parfois brûlé, les contestataires accompagnant leurs gestes de mots que la décence empêche de rapporter. En revanche les manifestants, environ deux cents, ont salué le manager des Houston Rockets general, Daryl Morey, qui dans un tweet, leur apportait son soutien.

« Les gens sont fâchés, a déclaré James Lo, qui tient une page web autour du basket. Ils viennent tous les week-end, ils se font gazer, ils se font tirer dessus, et lui choisit un camp et se met du côté des Chinois... » D'autres voix suggèrent qu'il a préféré l'argent à la démocratie, le marché chinois comptant beaucoup pour l'ex-star de la NBA.

Des opposants à Pékin brûlent les maillots de LeBron James à Hong Kong
Des opposants à Pékin brûlent les maillots de LeBron James à Hong Kong
Des opposants à Pékin brûlent les maillots de LeBron James à Hong Kong
Des opposants à Pékin brûlent les maillots de LeBron James à Hong Kong
Des opposants à Pékin brûlent les maillots de LeBron James à Hong Kong
Des opposants à Pékin brûlent les maillots de LeBron James à Hong Kong
Retour à l'accueil