Leader cette saison d'une équipe de Washington sans ambition, l'arrière All-Star Bradley Beal est tombé d'accord avec les Wizards pour prolonger de deux ans un contrat qui courrait jusqu'en 2021.

Leader cette saison d'une équipe de Washington sans ambition, l'arrière All-Star Bradley Beal est tombé d'accord avec les Wizards pour prolonger de deux ans un contrat qui courrait jusqu'en 2021.

C'est une petite surprise. Bradley Beal, dont les rumeurs évoquaient surtout un possible départ d'une équipe de Washington plombée par les blessures de John Wall, va prolonger son contrat avec les Wizards, a annoncé son agent, Mark Batelstein, à ESPN ce jeudi. Les deux parties se sont entendus sur les termes d’une prolongation de contrat de deux ans d’une valeur de 72 millions $, a confié l’agent du joueur au réseau ESPN.

L’entente, qui entrera en vigueur à compter de la saison 2021-2022, inclut une année d’option en 2022-2023 à la discrétion de Beal. Si ce dernier ne se prévalait pas de cette option en 2022, il serait admissible à une prolongation de contrat de 5 ans d’une valeur de 266 M$ avec les Wizards, ce qui serait le contrat le plus lucratif de l’histoire dans la NBA. S’il quittait plutôt à titre de joueur autonome, il serait admissible à un contrat maximal de 198 M$ pour quatre ans.

Le joueur de 26 ans, qui doit toucher une somme totale de 55 M$  au cours des deux dernières années de son présent contrat, aurait pu devenir joueur autonome sans compensation à l’été 2021.

Beal a établi des records personnels avec des moyennes de 25,6 points, 5,5 rebonds et 5 passes décisives la saison dernière. En 40 matchs de séries éliminatoires, il affiche une moyenne de 22,7 points en carrière.

Retour à l'accueil