Auteur d'un triple-double (30 points, 13 rebonds, 11 passes), Giannis Antetokounmpo a permis aux Bucks de débuter la saison par une victoire contre les Rockets (117-111) de Westbrook et Harden, jeudi.

Auteur d'un triple-double (30 points, 13 rebonds, 11 passes), Giannis Antetokounmpo a permis aux Bucks de débuter la saison par une victoire contre les Rockets (117-111) de Westbrook et Harden, jeudi.

À nouveau réunis, James Harden et Russell Westbrook devaient espérer un autre scénario pour leurs grands débuts à Houston. Le duo, déjà aperçu du côté d'Oklahoma City, a été dominé à domicile pour le premier match de la saison des Rockets (111-117). Les deux stars ont pourtant longtemps mené contre les Bucks, comptant 16 points d'avance à la mi-temps (66-50). Mais Houston a ensuite été renversé par son adversaire. Et le MVP de la dernière saison, Giannis Antetokounmpo, n'y est pas pour rien.

Les Bucks étaient de sortie cette nuit pour le premier match de leur saison régulière. Giannis Antetokounmpo était de retour, et le Grec d'origine nigériane n’a pas fait semblant : du jamais vu depuis plus de 50 ans.

Après une énorme déception contre les Raptors l’an passé, les Bucks sont en quête de rédemption. Kawhi Leonard n’est plus là et les hommes de Mike Budenholzer comptent bien en profiter pour tenter de remporter la conférence Est. Le but ultime ? La bague bien évidemment.

Et la première pierre a été posée cette nuit contre les Rockets d’un certain James Harden.

Giannis Antetokounmpo n’était pas là pour plaisanter. Houston l’a rapidement compris mais il était trop tard. Les stats du MVP en titre ? 30 points, 13 rebonds et 11 passes à 11/17 au tir. Et la victoire, 117-111.

Eh oui, le Freak a calé un triple-double dès son premier match cette saison. C’est rarissime en NBA comme vous l’imaginez.

Selon Justin Kubatko de StatMuse, Giannis est le premier joueur des Bucks à réussir un triple-double pour un match d’ouverture. Au niveau de la NBA, il est le premier depuis Oscar Robertson – avec au moins 30 points – qui l’avait fait en…1966, soit plus de 50 ans.

 Une preuve de plus que le Grec a réalisé une performance hors norme cette nuit pour se défaire des Rockets. On imagine que le duel face à James Harden l’a particulièrement motivé.

Pourtant Antetokounmpo a été gêné par les fautes. Il est sorti de la rencontre alors qu’il restait encore 5 minutes. Au final, il ne compile que 28 minutes de jeu. Mais ses coéquipiers ont réussi à finir le job.

Retour à l'accueil