A Sacramento, les Kings veulent poursuivre leur progression

Avant la reprise de la NBA, News Basket Beafrika vous présente les franchises qui la composent. Place aujourd’hui aux Sacramento Kings ! Les Kings retrouvent enfin un équilibre après des années de galère il faut le dire. La franchise s’est trouvé un jeune joueur bourré de talent, De’Aaron Fox, autour duquel ils vont forger l’avenir qui semble s'éclaircir. Nul doute qu’une nouvelle ère est en marche à Sacramento.

Rétro 18/19 : une saison surprenante

De’Aaron Fox, le jeune meneur de 21 ans, a montré une maturité impressionnante, suivi par ses lieutenants Buddy Hield, le sniper à 3 points de l’équipe (43 % de réussite à 3 pts ; 278 shoots à 3 pts sur la saison), Harrison Barnes (arrivé en milieu de saison), Marvin Bagley et Willie Cauley-Stein (seul joueur du 5 majeur à avoir quitté le navire), ils ont su faire trembler les meilleures équipes NBA. Avec 39 victoires (43 défaites), les Kings ont fini 9es d’une conférence Ouest assez folle, ils ne sont pas passés si loin d’accrocher la 8e place malgré quelques matchs de retard (9 par rapport aux Clippers 8e), en loupant des money times importants, qui montrent encore le manque d’expérience de l’équipe.

La draft
La bonne évolution des Kings en seulement deux saisons a fait que Sacramento n’a pas bénéficié d’un bon tour de draft. Les Kings n’accueillent donc qu’un seul nouveau joueur NBA cette saison et de manière générale, la franchise n’a connu que peu de mouvements. Ils ont simplement récupéré Justin James, un joueur de 22 ans en 40e choix.

La free agency : sans folie, avec minutie
Parlons d’abord des départs. Le plus important est bien entendu Willie Cauley-Stein. Parti pour les Warriors, il est le seul du 5 à être parti. Certains soirs très fort, d’autres avec des manques, en prenant de mauvais shoots ou avec des oublis en défense, la franchise ne s’est pas posée la question pour le faire partir cet été. À côté de lui, Kosta Koufos est parti au CSKA Moscou et Alec Burks également aux Warriors.

Pour ce qui est des arrivées, les Kings ont été malins sans faire de folie. Dewayne Dedmon, qui arrive des Hawks pour 41 millions sur 3 ans, remplacera Cauley-Stein. Joueur plus régulier défensivement, bon shooteur à 3 points, il sait créer du "spacing". Autres gros transferts, avec les arrivées de Trevor Ariza en provenance des Wizards pour 25 millions sur 2 ans et Cory Joseph qui arrive des Pacers, 37 millions sur 3 ans et viendront renforcer le banc avec Richaun Holmes arrivant des Suns pour 10 millions sur 2 ans. Les Kings ont également renouvelé Harrison Barnes pour son expérience ainsi que Corey Brewer.

Le coach : Luke Walton, une année pour prouver
Luke Walton doit montrer qu'il peut mener une franchise en tant que head coach.
Luke Walton doit montrer qu'il peut mener une franchise en tant que head coach. | USA TODAY
Une interrogation subsiste, le coach David Joerger entretenait une mauvaise relation avec la direction. Malgré son très bon travail de reconstruction, le manager Vlade Divac a décidé de se séparer de lui pour recruter Luke Walton en provenance des Lakers. Avec, il faut le dire, deux saisons catastrophiques à son actif en Californie. Mais était-ce vraiment de sa faute ? Il est réputé pour bien travailler défensivement et pourrait donc enfin réussir en tant que head-coach d’une franchise. Après tout, Luke Walton a appris avec l’un des meilleurs, en devenant coach assistant de Steve Kerr en 2014. Il a tout de même remporté les Finales NBA, cette même année. La saison suivante, il prend la tête des Warriors pour remplacer Steve Kerr qui a subi de gros problèmes de dos pendant 43 matches (39 victoires et seulement 4 défaites). Mais son arrivée aux Lakers en 2016 fut historique pour d’autres raisons. Un bilan de 17 victoires pour 65 défaites, le pire bilan de la franchise. Walton aura donc tout à prouver cette année, mais il part avec un effectif solide et stable. Difficile d’imaginer une rechute des Kings sous ses ordres.

Le Franchise player : De’Aaron Fox veut faire partie des grands

Cinq probable et effectif
Cinq majeur probable : De’Aaron Fox - Buddy Hield - Harrison Barnes - Marvin Bagley - Dewayne Dedmon.

Effectif complet :
Meneurs : De’Aaron Fox, Cory Joseph, Yogi Ferrell.

Arrières : Buddy Hield, Bogdan Bogdanovic.

Ailiers : Harrison Barnes, Trevor Ariza.

Ailiers forts : Marvin Bagley, Nemanja Bjelica (peut remplacer Dedmon), Tyler Lydon.

Pivot : Dewayne Dedmon, Harry Giles, Richaun Holmes.

Ambitions : retrouver les playoffs ou presque…
Sous-estimés en début de saison dernière, ce ne sera plus le cas cette année, et on espère qu’ils feront encore mieux en accrochant pourquoi pas un bilan positif. Mais difficile de croire qu’ils retrouveront dès cette année les playoffs (après 13 années de disette). Plusieurs raisons de ne pas y croire :

Les leaders sont très jeunes, même si le talent est indéniable, le manque d’expérience dans cette équipe pourrait faire louper quelques Money times comme la saison passée, et la dernière ligne droite pour accrocher les playoffs n’est pas une mince à faire. Il faut qu’il y ai un All star qui se dégage absolument. On pense forcément au Renard (De’Fox) qui, s’il augmente un peu ses stats peut le devenir. Ils doivent également êtres plus durs en défense, peut-être la patte Luke Walton apportera ce manque défensif.

Ce qui rend difficile de croire aux playoffs cette saison, c’est également leur division extrêmement difficile (Lakers, Clippers, Warriors, Phoenix. Il faut prendre les 4 matchs aux Suns sans quoi ce sera quasi mission impossible). Puis le niveau de la conférence Ouest cette saison, incroyablement élevé, puisqu’on estime qu’il faudra compter pas moins de 45 victoires pour accrocher la 8e place.

Mais la Kings nation peut être enthousiaste, l’avenir de leur franchise est enfin sur le bon chemin.

Retour à l'accueil