Kyrie Irving juge les Warriors responsables de la blessure de Kevin Durant

Le meneur Kyrie Irving, arrivé cet été chez les Nets de Brooklyn, a estimé que les Warriors de Golden State étaient en partie responsables de la blessure subie lors de la dernière finale NBA par l'autre recrue étoile Kevin Durant, qui devrait l'empêcher de rejouer cette saison.

« Beaucoup de gens sont responsables de ce qui s'est passé. On sait tous que Kevin n'était pas prêt à jouer dans ce contexte. On le sait tous. Il a été absent 31 jours, et on l'a ramené sur la scène nationale pour finir de vendre un produit qui est passé avant la personne », a déclaré Irving vendredi à la presse.

Durant, victime d'une rupture d'un tendon d'achille lors du match 5 de la finale perdue face aux Raptors de Toronto, avait assuré cet été que personne ne l'avait forcé à rejouer.

« Comment on pourrait accuser les Warriors?, s'était-il insurgé. Personne ne m'a dit un seul mot durant la rééducation pour revenir. Dès que la série a commencé, j'ai visé le match 5. C'est juste arrivé. C'est le basket. Personne n'est responsable. »

Irving, sur lequel n'est apparu aucun stigmate de la fracture au visage subie mardi à l'entraînement, s'est posé en protecteur de son ami, avec lequel il devra attendre de longs mois avant de jouer avec les Nets.

« Je vais le protéger, sans laisser qui que ce soit s'immiscer. On a des attentes pour notre équipe, et évidemment il en est partie intégrante. Mais on attendra. Et on sera plus que patient avec Kevin. Jamais je ne dirai : il va revenir. Je veux qu’il soit guéri à 101 % », a ajouté l'ancien joueur de Cleveland et de Boston.

Interrogé sur le rôle de leader qui l'attend aux Nets, à plus forte raison en l'absence de Durant, Irving a affiché toute sa volonté de réussir là où il a échoué la saison passée chez les Celtics.

« J'ai échoué avec ces gars dans le sens où je ne leur ai pas donné tout ce que je pouvais », a-t-il confessé en forme de mea culpa, expliquant qu'une des raisons de cet échec était la perte de son grand-père en octobre, à l'orée de la saison.

« Quand il est mort, le basket était la dernière chose à laquelle je pensais », a dit l'arrière de 27 ans, champion NBA avec Cleveland en 2016.

Kyrie Irving juge les Warriors responsables de la blessure de Kevin Durant
Retour à l'accueil