Jeep Élite (Pro A) : Nanterre domine Gravelines-Dunkerque, Yousou Ndoye a brillé

En match décalé de la deuxième journée de Jeep Élite, Nanterre a dominé Gravelines-Dunkerque (98-80) dimanche. On ne va pas s'ennuyer cette saison avec cette nouvelle équipe de Nanterre qui a développé un jeu formidable, tout en mouvement, avec une grande qualité d'exécution. Avec, en prime, une sacrée force de frappe offensive qui lui a permis de laminer Gravelines. Le sénégalais Youssou Ndoye a aidé Nanterre avec 16 points et 7 rebonds. En face, son compatriote Hamady Ndiaye a inscrit 4 points et capté 2 rebonds pour Gravelines.
 
Il s'est fait attendre, mais l'arrivée du pivot sénégalais Youssou Ndoye (2,13 m, 28 ans) à Nanterre a été fracassante. Pour leur premier rendez-vous devant leur public, les banlieusards ont craché le feu dès le premier quart, dans un style « pur jus » Nanterre. Appuyé sur la fixation, et l'impact intérieur de Ndoye, des deux côtés du terrain, porté par des arrières qui poussent vite la balle, et déjà une belle volonté collective, les garçons de Pascal Donnadieu sont partis sur les chapeaux de roues (24-14, 7e).

Nanterre était porté dans ce premier quart par une belle adresse (50 % et 2/3 à trois points). Youssou Ndoye (8 pts), Isaia Cordinier (6 pts) et le duo Dallas Moore-Kenny Chery (10 pts à eux deux) offraient autant de solutions qui faisaient tourner la défense nordiste en bourrique.

Pourtant, même handicapé trop vite par les deux fautes du grand Bengaly Fofana (1re min), Gravelines resserrait un peu sa défense, et le duo Erick Mc Cree (8 pts) - Trey Lewis (8 pts), trouvait des ouvertures dans le deuxième quart, pour ne rien lâcher. Le BCM avait bien encaissé près de cinquante points à la pause, mais Nanterre qui bouclait le premier acte sans une seule balle perdue, n'avait, malgré sa domination, que neuf points d'avance (49-40) au repos.

Le festival Ndoye reprenait dès le troisième quart, et avec le danger extérieur, porté par Kenny Chery (7 pts dans ce quart-temps), la JSF prenait le large (60-47, 25e). Cordinier faisait preuve d'une belle activité, et Nanterre régalait. Gravelines tentait bien de porter le danger sous le cercle avec Hamady Ndiaye, mais l'intérieur sénégalais, serré par la défense banlieusarde, était trop maladroit (0/3), dans ce troisième quart, qui échappait aux Nordistes, dépassés par le rythme et la vitesse d'exécution de Nanterre (71-59, 30e).

Dans le dernier quart, Pascal Donnadieu pouvait se fier à ses rotations, Nanterre ne baissait pas d'intensité, au contraire. Le trident extérieur Chery-Cordinier-Butterfield se chargeait de faire tomber la foudre sur la défense nordiste (86-68, 36e). Nanterre se faisait plaisir, au terme d'un match admirablement géré, avec une unique balle perdue en quarante minutes, et terminait avec un Isia Cordinier prometteur, meilleur marqueur et meilleure évaluation du match : 19 points (à 7 sur 12) assortis de 6 rebonds, 6 interceptions et 30 d'évaluation. Du top-niveau.

1
Comme le nombre de balle perdue par Nanterre, ce qui témoigne d'une gestion de balle assez extraordinaire. À la mi-temps, les banlieusards ne comptaient aucune balle perdue en vingt minutes ! Avec une balle perdue au final, Nanterre a établi une démonstration en matière de rigueur et de maîtrise du ballon.

Retour à l'accueil