Groupe H : les Lions ont lutté en vain face à l'Australie et rejoignent le Nigéria, la Côte d'ivoire et l'Angola au rang des équipes africaines déjà éliminées

La Nouvelle-Zélande, la République tchèque et l'Australie se sont imposées mardi, dans l'après-midi heure chinoise, lors de la deuxième journée du premier tour. Après la Côte d'ivoire, l'Angola et le Nigéria, le Sénégal devient le quatrième pays africain à être éliminé de la Coupe du monde FIBA 2019.
 
Dans le groupe E, à Shanghai, on a retrouvé le grand Blake Schilb des années Chalon. Avec 22 points en 26 minutes, l'ailier américain naturalisé tchèque par mariage a porté son équipe lors d'une victoire indispensable, face au Japon (89-76) du jeune intérieur de Washington Rui Hachimura (21 points).

Plus vifs (16 points en contre-attaque) et plus adroits (44 % à 3 points), Tomas Satoransky (15 points, 6 rebonds, 7 passes) et ses coéquipiers ont creusé l'écart définitif dans le troisième quart-temps (60-47, 26e). Ils devraient jouer leur qualification jeudi face à la Turquie, à moins que cette dernière ne rebatte les cartes en surprenant les États-Unis ce mardi (14h30).

Dans le groupe F, à Nanjing, Zvezdan Mitrovic, l'entraîneur de l'ASVEL et du Monténégro, est au bord du gouffre avec sa sélection. Elle risque d'être éliminée dès ce mardi si le Brésil bat la Grèce dans le choc du groupe (14h00). Dans le cas inverse, les Monténégrins, qui affronteront les Brésiliens jeudi (10h00), garderaient une chance de qualification malgré leur deuxième défaite en deux matches ce mardi, cette fois face à la Nouvelle-Zélande (93-83).

Très adroits à trois points (44 %) dans le sillage de Corey Webster (25 points), les Tall Blacks ont été en tête durant la majeure partie de la rencontre. Les Monténégrins sont juste passés devant à l'entame du dernier quart-temps (66-67, 31e), ce à quoi Webster a répondu par deux paniers primés.

Dans le relevé groupe H, à Dongguan, l'Australie est restée invaincue malgré une prestation mitigée face à un Sénégal accrocheur (81-68). Les Boomers étaient menés peu avant la mi-temps (31-32, 19e) et n'avaient que deux possessions d'avance au coeur du quatrième quart-temps (64-59, 35e).

Le très old-school et complet ailier d'Utah Joe Ingles (17 points, 10 rebonds, 9 passes) a alors marqué de loin, donnant le coup de reins décisif. Patty Mills (22 points) et les Australiens, que les Bleus devraient affronter au second tour, disputeront jeudi (13h30) un choc face à la Lituanie, qui peut éliminer le Sénégal en cas de victoire ce mardi face au Canada (13h30).

Retour à l'accueil