La Serbie a verrouillé, mercredi à Foshan, la première place du groupe D en venant à bout (92-77) de l'Italie, elle aussi qualifiée pour le second tour.

La Serbie a verrouillé, mercredi à Foshan, la première place du groupe D en venant à bout (92-77) de l'Italie, elle aussi qualifiée pour le second tour.

Dans le choc du groupe D, la Serbie a fini par prendre le large contre l'Italie pour s'imposer 92 à 77. Si l'Italie, grâce aux exploits personnels de ses joueurs vedettes (24 points pour Danilo Gallinari, 15 de Marco Belinelli et 13 de Daniel Hackett), a tenu 25 minutes, elle a fini par exploser face à la puissance de feu serbe. Dominateurs à l'intérieur avec Nikola Jokic (15 points à 5/6 aux tirs, 6 rebonds, 4 passes décisives et 4 balles perdues pour 20 d'évaluation en 24 minutes) ou Miroslav Raduljica (12 points à... 12/13 aux lancers francs), les Serbes ont pris le large lorsque Bogdan Bogdanovic (31 points à 10/21 aux tirs) a pris feu et que Nemanja Bjelica (5 points, 7 rebonds et 9 passes décisives) l'a aidé.

Toutes les deux déjà assurées de passer au second tour à la faveur de leurs deux premières victoires dans la compétition, l'Italie et la Serbie s'affrontaient ce mercredi pour la tête du groupe D. Longtemps embêtés par des Italiens accrocheurs (50-42 à la mi-temps, 57-53 au milieu du troisième quart-temps), les coéquipiers de Nikola Jokic (15 points, 6 rebonds, 4 passes décisives) ont finalement eu leurs adversaires à l'usure, pour une victoire 92-77.

Les hommes de Romeo Sacchetti ont cédé sous les coups de boutoirs de Bogdan Bogdanovic (31 points), auteur d'un remarquable 6/9 derrière l'arc. Danilo Gallinari (24 points, 8 rebonds) a bien tenté de répondre au sniper des Kings de Sacramento, mais sans jamais que son équipe, branchée sur courant alternatif, ne soit en capacité d'inquiéter véritablement l'impressionnante Serbie.

Déjà impériaux contre l'Angola (105-59) puis contre les Philippines (126-67), les Serbes enlèvent donc leur troisième succès en autant de rencontres. La Serbie, candidate plus que crédible au titre, entamera donc le deuxième tour, qui la verra affronter l'Espagne et Porto Rico, avec un bilan de 3-0. L'Italie, avec une défaite au moment d'entamer la deuxième phase, est, elle, condamnée à battre les Espagnols pour espérer voir les quarts de finale.

Retour à l'accueil