La Nazionale a validé son billet pour le second tour de la Coupe du monde en écrasant l'Angola (92-61) et jouera la première place de son groupe mercredi contre la Serbie. La Tunisie reste en vie après sa victoire sur l'Iran (79-67).

La Nazionale a validé son billet pour le second tour de la Coupe du monde en écrasant l'Angola (92-61) et jouera la première place de son groupe mercredi contre la Serbie. La Tunisie reste en vie après sa victoire sur l'Iran (79-67).

L’Italie a remporté son deuxième match dans le groupe D de la FIBA World Cup 2019 en surclassant l’Angola (92-61). Marco Belinelli a inscrit 17 points. La Squadra Azzurra se prépare désormais à affronter la Serbie. Yannick Moreira a mené l'Angola avec 15 points. Carlos Morais a inscrit 10 points. Leonel Paulo ajoute 12 points.

L'Italie s'est facilement imposée contre l'Angola (92-61).

L'Italie, qui avait conclu sa préparation à la Coupe du monde par six défaites d'affilée (dont une contre la France à Shenyang, 80-82), confirme que son véritable niveau n'a pas grand-chose à voir avec ce qu'elle avait montré dernièrement. Après avoir dépecé les Philippines lors de la première journée (108-62), la Nazionale a récidivé lundi matin en disposant très facilement de l'Angola (92-61).

Les Antilopes noires ont résisté cinq minutes (8-8) avant de prendre la marée. Un 17-3 plus tard, en cinq minutes (21-11), la messe était dite. Les Italiens ont contrôlé le rebond et artillé à trois points avec une certaine réussite (12/30). Le shooteur de San Antonio Marco Belinelli (17 points, 3/6 longue distance, 5 rebonds) et Jeff Brooks (11 points à 5/6, 11 rebonds dont 5 offensifs, 2 passes, 2 contres, 2 interceptions) se sont particulièrement illustrés.

Sauf improbable couac de la Serbie contre les Philippines, un match au sommet se prépare entre les finalistes olympiques et les Italiens, mercredi, qui décidera de la première place du groupe D. En préparation, les deux formations se sont affrontées à deux reprises, les Serbes l'emportant par deux fois (96-64, puis plus difficilement à Shenyang en amont de la Coupe du monde 71-65).

Retour à l'accueil