Les 10 raisons pour lesquelles le Nigéria est le grand favori de l'AfroBasket féminin 2019

À l'heure où les huit dernières équipes encore en lice vont s'affronter ce jeudi à la Dakar Arena en quart de finale de l'AfroBasket féminin 2019, notre rédaction a énuméré dix raisons qui font du Nigéria le grand favori pour un back-to-back. Les équipes qualifiées pour les quarts de finale sont : le Nigéria, le Sénégal, le Mali, le Mozambique, l'Angola, la RDC, l'Égypte et la Côte d'ivoire. 

Pourquoi le Nigéria est le grand favori de l'AfroBasket féminin 2019 ?

1. La meilleure attaque du tournoi avec 181 points cumulés en seulement 2 matchs

2. La meilleure défense du tournoi avec seulement 65 points encaissés en deux matchs

3. Le meilleur effectif du tournoi avec notamment 5 joueuses ayant joué en WNBA. Sur les douze joueuses, dix sont des leaders dans leurs clubs respectifs en Europe (Espagne, Hongrie, Turquie, Allemagne et bientôt la France).

4. Les douze joueuses sont formées et ont grandi aux États-Unis donc elles ont un mental d'acier, celui des joueuses américaines. D'ailleurs elles ont toutes la double nationalité jusqu'au coaching staff sans oublier le management de l'équipe.

5. Champion en titre et invaincu contre les équipes africaines depuis le match de troisième place à Yaoundé durant l'AfroBasket féminin 2015. Le Cameroun est notamment le seul et le dernier pays africain à avoir battu le Nigéria depuis 2015. C'était en demi-finale de l'AfroBasket féminin 2015 à Yaoundé (71-70).

6. a/ Otis Hughley Jr. Voilà l'homme qui se cache derrière l'incroyable force défensive des D'Tigress. Ancien coach de DeMarcus Cousins au collège, Otis Hughley a également travaillé avec les Golden State Warriors, et à titre personnel avec LeBron James et Kevin Durant. C'est un vrai meneur d'hommes, très exigeant avec ses joueuses notamment sur les taches défensives. C'est la force numéro 1 du Nigéria.  Demandez à la Team USA, ce que cela représente de jouer les D'Tigress. Elles font souvent la différence dans le premier et deuxième quart-temps avec une pression défensive étouffante. La Tunisie et le Cameroun en savent quelque chose. 

b/ Avant Otis Hughley, il y avait aussi une légende de la NBA à la barre des nigérianes. Il s'agit du coach Sam Vincent, ancien coéquipier de Michael Jordan aux Bulls de Chicago. C'était d'ailleurs lui qui avait mené l'équipe au titre de l'AfroBasket féminin 2017 à Bamako au Mali. 

7. Elles ne prennent aucun adversaire à la légère et peuvent gagner n'importe où. Le Mali était le pays organisateur il y a deux ans, mais cela ne les a pas empêché de monter sur la plus haute marche du podium. Justement, elles aiment l'environnement hostile donc un avantage psychologique.

8. Elles gagnent avec un écart de 49 points même avec un 3/17 à trois-points 

9. Les douze joueuses sont en principe toutes des titulaires. Chaque joueuse peut faire la différence. 

10. La seule équipe féminine d'Afrique de l'histoire a avoir atteint les quarts de finale de la coupe du monde FIBA en 2018 après avoir battu deux grands pays européens (Turquie, Grèce) et un autre géant sud-americain (Argentine).

Alors, qu'est-ce qu'il faut faire pour faire tomber cette "Dream Tream" ? Chers amis fidèles lecteurs, il faut apprécier le moment parce que vous ne savez peut-être pas encore, mais nous sommes en face de la meilleure équipe nationale féminine de l'histoire du Nigéria. 

Cyrille NGARIO, responsable de News Basket Beafrika 

Retour à l'accueil