Onde de choc pour Team USA dans la nuit de vendredi à samedi. Lors de leur troisième match de préparation, les Américains se sont inclinés - pour la première fois lors d'un match officiel avec des joueurs NBA depuis... 2006 - contre l'Australie (98-94).

Onde de choc pour Team USA dans la nuit de vendredi à samedi. Lors de leur troisième match de préparation, les Américains se sont inclinés - pour la première fois lors d'un match officiel avec des joueurs NBA depuis... 2006 - contre l'Australie (98-94).

Deux jours après leur défaite face au Team USA (102-86), les Australiens ont réussi un exploit samedi en s'imposant pour la revanche (98-94), à Melbourne. C'est le premier revers des Américains, version NBA, depuis les demi-finales du Mondial 2006. La rencontre a eu lieu devant 52000 spectateurs dans le Marvel stadium transformé pour l'occasion en Arena de basketball.

L'Australie a réussi samedi ce qu'aucune équipe n'était parvenue à faire depuis 2006 : battre les États-Unis et leurs joueurs NBA dans un match officiel. À Melbourne, devant quelque 52 000 spectateurs, les « Boomers » se sont imposés (98-94) pour ce qui constituait une revanche sur la première rencontre disputée deux jours auparavant, et largement remportée par les Américains (102-86).

Deux jours après sa belle victoire contre l'Australie en match de préparation (102-86), Team USA est tombée contre cette même équipe dans la nuit de vendredi à samedi (98-94). C'est la première fois que l'équipe américaine, composée de joueurs NBA, s'incline lors d'un match officiel depuis plus de... 13 ans et les demi-finales du Mondial de 2006 face à la Grèce.

Deux jours après sa belle victoire contre l'Australie en match de préparation (102-86), Team USA est tombée contre cette même équipe dans la nuit de vendredi à samedi (98-94). C'est la première fois que l'équipe américaine, composée de joueurs NBA, s'incline lors d'un match officiel depuis plus de... 13 ans et les demi-finales du Mondial de 2006 face à la Grèce.

1
L'Australie a remporté la première victoire de son histoire face aux États-Unis.

Il s'agit de la première défaite du Team USA depuis la demi-finale du Mondial 2006 (et un revers face à la Grèce). Depuis, les hommes de Gregg Popovich avaient aligné 78 victoires consécutives, sans compter la campagne de qualification pour le Mondial, disputée avec des joueurs pour la plupart issus de G-League.

L'Australie fait tomber les Etats-Unis avec ses joueurs NBA, une première depuis la défaite de 2006

Le héros de la rencontre, côté locaux, se nomme Patty Mills, qui n'est autre que le meneur de... Gregg Popovich chez les San Antonio Spurs. L'ancienne doublure de Tony Parker s'est fendu 30 points (à 10/22 au tir), dont 10 consécutifs pour conclure la partie. « Comme je l'avais dit au match précédent, Patty est un sacré emmerdeur », a plaisanté Popovich après la rencontre. Joe Ingles (15 points) et Andrew Bogut (16 points, 9 rebonds, 4 passes) ont également joué un grand rôle dans cette victoire de prestige. En face, Kemba Walker (22 points) et Harrison Barnes (20 points) ont été les principaux scoreurs américains.

L'Australie fait tomber les Etats-Unis avec ses joueurs NBA, une première depuis la défaite de 2006
L'Australie fait tomber les Etats-Unis avec ses joueurs NBA, une première depuis la défaite de 2006
Retour à l'accueil