Pourquoi le Nigéria peut remporter la Coupe du monde FIBA 2019

La Coupe du monde FIBA 2019 se déroulera bientôt en chine du 31 août au 15 septembre prochain. À un mois de la compétition, notre rédaction s'est penchée sur les chances des différentes équipes africaines. Elles sont au nombre de 5 à faire le voyage en terre asiatique dans les prochaines semaines. Aujourd'hui on va se pencher sur les chances de l'équipe nationale du Nigéria, à savoir les D'Tigers. 

Vice-champions d'Afrique en titre, les D'Tigers du Nigéria évolueront à Wuhan dans le groupe B aux côtés de la Russie, de l'Argentine et de la Corée du Sud. Classé 33ème au classement mondial de FIBA, le Nigéria qui a remporté son unique titre de l'AfroBasket masculin en 2015 à Tunis veut écrire l'histoire en chine cet été. Inutile de vous présenter les adversaires du Nigéria dans ce groupe, parce que nous savons une chose : tout dépendra des D'Tigers car sur le papier, ils sont au dessus et leur puissance de feu n'a rien à envier à l'actuelle présélection américaine, championne du monde en titre. 

Alex Nwora, l'homme qu'il faut à la place qu'il faut 

Pourquoi le Nigéria peut remporter la Coupe du monde FIBA 2019

Pour cela, l'entraîneur chef Alex Nwora qui a réalisé un travail remarquable depuis sa nomination à la tête des D'Tigers est l'un des atouts du Nigéria. Entraîneur au Erie Community College à Buffalo dans le New York depuis plusieurs années, Nwora qui a pris les commandes des D'Tigers depuis l'été 2017, n'avait eu que trois jours d'entraînement pour mener son équipe jusqu'en finale de l'AfroBasket 2017 perdu contre la Tunisie, pays hôte. Même si de nombreux joueurs comme Ikenna Iroegbu et Ike Nwamu se sont révélés aux amoureux du basketball africain, le Nigéria avait disputé la compétition sans plusieurs joueurs cadres. Aucune de ses joueurs vedette était présent à Tunis mis à part le le capitaine et infatigable Ike Diogu.

Depuis ce tournoi continental, Alex Nwora a fait appel à de nombreux joueurs différents dont son fils Jordan Nwora (Louisville) lors des qualifications de la zone Afrique pour la Coupe du monde que le pays a dominé de toute sa place. A chaque fenêtre, de nouveaux joueurs dans le groupe, mais l'efficacité de l'équipe sur le parquet demeure la même. Cela prouve l'immense potentiel humain du Nigéria, un géant d'Afrique. 

Un temps de préparation digne d'un candidat au titre 

Pour cette coupe du monde, la Fédération Nigériane de basketball (NBBF) qui a déjà goûté à la victoire l'année dernière au niveau mondial avec le parcours historique de l'équipe nationale féminine (D'Tigress) en Espagne, a mis tous les moyens à la disposition du staff technique afin de mener à bien cette mission. Ainsi, le coach Alex Nwora, qui sera assisté de deux techniciens nigérians ayant déjà travaillé pour deux franchises NBA (Atlanta Hawks et Memphis Grizzlies), a convoqué 44 joueurs dont plus de dix venant de la ligue Nord-américaine, 5 de la NCAA et les autres évoluant en Europe et en Asie.  

Pourquoi le Nigéria peut remporter la Coupe du monde FIBA 2019

Avec un camp d'entraînement qui a démarré depuis le 10 juillet à Buffalo aux États-Unis et qui prendra fin le 18 août après deux matchs amicaux à Toronto contre Canada, le Nigéria a clairement affiché ses ambitions de conquérir le titre mondial. L'équipe a déjà remporté ses deux premiers matchs de préparation contre la République Dominicaine. Ce lundi 29 juillet, le camp d'entraînement prendra une nouvelle dimension avec l'arrivée des joueurs évoluant en NBA dont l'arrière des Minnesota Timberwolves Josh Okogie qui a déjà annoncé sa participation à la Coupe du monde.

Avec des joueurs talentueux à tous les postes, et toute cette armada de stars NBA et universitaires comme Al-Farouq Aminu (Orlando), OG Anunoby (Toronto), Chuma Okeke (Orlando), David Nwaba (Brooklyn Nets), Chimezie Metu (San Antonio), Ekpe Udoh (Utah Jazz), Precious Achiuwa (Memphis), Jordan Nwora (Louisville), Ike Nwamu (NBA G-League), Miye Oni (Utah Jazz), Kezie Okpala (Miami Heat), Charles Bassey (WKU), Semi Ojeleye (Baston Celtics) pour ne citer que ceux-là.., le Nigéria est clairement aujourd'hui un des sérieux candidats au titre. Surtout avec l'hécatombe de nombreuses stars NBA qui ont renoncé à participer au tournoi, le Nigéria peut frapper un grand coup en chine cet été. 

Avec une équipe américaine très affaiblie par de nombreux absents et une équipe australienne qui devra se passer de Ben Simmons et autres, la route vers la finale semble clairement dégagée aux D'Tigers qui font désormais figure de sérieux prétendant. 

Le temps est révolu 

Les D'Tigress du Nigéria, quart-finalistes de la Coupe du monde FIBA 2018 à Tenerife en Espagne

Les D'Tigress du Nigéria, quart-finalistes de la Coupe du monde FIBA 2018 à Tenerife en Espagne

Avant les équipes africaines participaient aux compétitions mondiales dans le but de faire de la figuration. Mais ça, c'était bien avant. Les Lions du Sénégal avaient montré l'exemple il y a quatre ans en Espagne en éliminant le Porto Rico et la Croatie, un des sérieux candidats à la coupe du monde FIBA 2014. Les D'Tigress du Nigéria ont suivi l'exemple quatre ans plus tard en devenant la première équipe africaine toutes catégories confondues à atteindre les quarts de finale d'une Coupe du monde FIBA en tenant tête aux redoutables américaines avant de tomber avec les armes en main. 

Deux ans après, c'est au tour de l'équipe nationale malienne des moins de 19 ans d'écrire une nouvelle page de l'histoire en se hissant en finale du championnat du monde de la catégorie à Héraklion en Grèce. Le Mali avait écarté sur son passage le Canada, tenant du titre, la Lettonie vice-championne d'europe des U18, la Nouvelle-Zelande, le Porto Rico et enfin la France en demi-finale avant de s'incliner seulement de sept paniers face aux américains en finale (93-79). 

Les Aiglons du Mali, vice-champions du monde FIBA 2019 des moins de 19 ans à Héraklion Arena en Grèce

Les Aiglons du Mali, vice-champions du monde FIBA 2019 des moins de 19 ans à Héraklion Arena en Grèce

La prochaine étape pour une équipe nationale africaine serait de remporter un titre mondial. Ça tombe bien, le Nigéria semble déterminé à relever ce défi en terre chinoise. Le seul objectif des D'Tigers est désormais de soulever le trophée en devenant le premier pays africain de l'histoire à détrôner les États-Unis. Aujourd'hui sur tous les plans, les ingrédients sont réunis pour voir le Nigéria sur la plus haute marche du podium mondial à l'heure où un africain (Hamane Niang) s'apprête à prendre les commandes de FIBA Monde.

Sans faire beaucoup de bruits, l'afrique est entrain de matérialiser son immense potentiel humain en jouant désormais les premiers rôles dans les compétitions mondiales de FIBA. Le reste du monde est averti ! Le temps de figuration est bel et bien terminé car l'afrique a soif de gagner !

Cyrille NGARIO, responsable de News Basket Beafrika

La liste préliminaire du Nigéria pour la Coupe du monde FIBA 2019

La liste préliminaire du Nigéria pour la Coupe du monde FIBA 2019

Retour à l'accueil