Coupe du monde féminine U19 : les Maliennes et les Mozambicaines tenteront d'imiter les Aiglons

Dans six jours très exactement s'ouvrira à Bangkok en Thaïlande la coupe du monde féminine FIBA des moins de 19 ans. La compétition regroupera 16 pays, dont deux représentants du continent africain à savoir le Mali, champion d'Afrique féminin des U16 et U18, et le Mozambique, vice-champion d'Afrique des U18 l'été dernier. La compétition se déroulera du 20 au 28 juillet. 

Logé dans le groupe A aux côtés de la Thaïlande, pays hôte, de la Lettonie et du Canada, le Mozambique, 38ème nation au classement mondial de FIBA va entamer cette compétition dans le costume d'outsider, mais l'équipe qui a l'expérience d'avoir déjà disputé des compétitions mondiales dans cette catégorie est désormais bien armée à faire mieux que les années précédentes. Avec des joueuses arrivées à maturité, le Mozambique de Filipa Calisto a les moyens pour s'inviter au second tour du tournoi, car même si le Canada semble clairement le grand favori du groupe avec ses nombreuses joueuses originaires d'Afrique dans son effectif, les autres équipes comme la Lettonie et la Thaïlande sont à la portée des mozambicaines.

Coupe du monde féminine U19 : les Maliennes et les Mozambicaines tenteront d'imiter les Aiglons

Meilleure équipe d'Afrique de sa génération depuis les U16 et U18, le Mali va aborder cette compétition dans le seul objectif de faire mieux que les années passées. Avec un effectif pétri de talents, des joueuses expérimentées, capables de faire la différence individuellement et collectivement, le Mali devra se battre farouchement pour sortir du groupe B dont il partage avec l'Argentine, la Belgique et la Chine.

13ème nation au classement mondial FIBA chez les U19 féminins, le Mali veut imiter les Aiglons qui ont récemment atteint la finale de la compétition chez les masculins en battant la Lettonie, le Canada, la Nouvelle-Zélande, le Porto Rico et la France avant de céder brillamment contre les américains en finale du tournoi à Héraklion en Grèce. Pour y parvenir, la bande à Assetou Sissoko (MVP du championnat d'Afrique U18 2018) et Aminata Sangare devra hausser son niveau de jeu dès l'entrée face à l'Argentine le 20 juillet prochain avant de croiser la Chine le lendemain et terminer la phase de groupe contre la Belgique. 

LISTE DE 15 JOUEUSES MALIENNES
AWA KAMISSOKO (KALANBA SPORT CLUB), SARAN BERTHÉ (COMMUNE 6), DJOUMA BERTHÉ (COMMUNE 6), ASSÉTOU SISSOKO (STADE MALIEN DE BAMAKO), HAWA COULIBALY (DJOLIBA AC), ADIARA SISSOKO (AS POLICE), AWA HAIDARA (DJOLIBA AC), GNÈRE ALIMA DEMBÉLÉ (LA SALLE MELILLA, ESPAGNE), SIKA KONÉ (ADAREVA, ESPAGNE), MARIAM DRAMÉ (ASCB), FANTA KONÉ (DJOLIBA AC), AMINATA SANGARÉ (TORRELODONES, ESPAGNE), AMINATA TRAORÉ (DJOLIBA AC), MAKORO SANGARÉ (KALANBA SPORT CLUB) ET MARIAM DRAMÉ (ANTILLES).

STAF : AMADOU BAMBA, ABDOULAYE MAIGA ET KADIA TOURÉ

Coupe du monde féminine U19 : les Maliennes et les Mozambicaines tenteront d'imiter les Aiglons

Sur le papier, le Mali est très bien armé pour sortir de son groupe en se qualifiant pour le second tour de la compétition. Si l'Argentine et la Belgique sont des équipes à la portée des maliennes, il faudra être costaud face à la Chine, 9ème nation au classement mondial de FIBA. L'objectif principal du Mali est de terminer premier ou deuxième du groupe B pour avoir un meilleur croisement au second de la compétition. Sachant que les États-Unis, vice-champions du monde et grands favoris de la compétition sont logés dans le groupe C. Ce qui est sans doute une bonne nouvelle pour les deux équipes africaines qui pourront éviter les américaines en huitièmes de finale. Car au second tour, le croisement se fera entre les groupes A et B.

A noter que comme chez les hommes, toutes les 16 équipes disputeront les huitièmes de finale mais il vaudrait mieux gagner en faisant un meilleur calcul possible afin de bénéficier d'un meilleur croisement jusqu'en demi-finale. Une chose est sûre, les équipes africaines ne sont plus complexées à l'idée d'affronter les autres nations beaucoup plus puissantes en termes de moyens. Les D'Tigress du Nigéria l'ont prouvé en atteignant les quarts de la finale de la coupe du monde FIBA senior en 2018 en Espagne et aussi en poussant les américaines dans leurs derniers retranchements avant de chuter. Le récent parcours des Aiglons du Mali en est également la parfaite illustration donc il faudra s'attendre à tout sauf une simple figuration à Bangkok en Thaïlande dans moins d'une semaine. 

Restez toujours connecté à notre site web de News Basket Beafrika et à notre page Facebook pour être informé à temps réel sur le déroulement de cette compétition. 

Coupe du monde féminine U19 : les Maliennes et les Mozambicaines tenteront d'imiter les Aiglons
Coupe du monde féminine U19 : les Maliennes et les Mozambicaines tenteront d'imiter les Aiglons
Coupe du monde féminine U19 : les Maliennes et les Mozambicaines tenteront d'imiter les Aiglons
Coupe du monde féminine U19 : les Maliennes et les Mozambicaines tenteront d'imiter les Aiglons
Coupe du monde féminine U19 : les Maliennes et les Mozambicaines tenteront d'imiter les Aiglons
Coupe du monde féminine U19 : les Maliennes et les Mozambicaines tenteront d'imiter les Aiglons
Coupe du monde féminine U19 : les Maliennes et les Mozambicaines tenteront d'imiter les Aiglons
Coupe du monde féminine U19 : les Maliennes et les Mozambicaines tenteront d'imiter les Aiglons
Retour à l'accueil