AfroBasket féminin 2019 : le Sénégal en quête de gloire sur ses terres

DAKAR (Sénégal) - Le Sénégal a remporté quatre des cinq éditions du FIBA Women's AfroBasket qu'il a accueillies, ce qui signifie qu'il a un excellent taux de réussite de 80 % à domicile. 

Entre 1977 et 2007, le Sénégal a gagné 27 matchs chez lui, ne s'inclinant qu'une seule fois contre le Mali (65-58) au terme d'une finale qu'il n'oubliera jamais.

Le Sénégal a depuis soulevé à deux reprises le trophée continental, complétant ainsi une armoire déjà bien garnie avec 12 d'entre eux - un record en Afrique. Sa domination au cours des années est sans pareil et les Sénégalaises n'ont aucunement l'intention de s'arrêter là. 

AfroBasket féminin 2019 : le Sénégal en quête de gloire sur ses terres

FIBA World Ranking : No. 1 en Afrique (17e du classement général)

Objectif : Pour une équipe aussi talentueuse, expérimentée et bien préparée, la médaille d'or semble un minimum. Il sera intéressant de voir le niveau de jeu des Sénégalaises alors qu'elles jouent chez elle, devant leurs familles et amis. 

C'est connu, la route qui mène au titre est semée d'embûches, mais parvenir à se maintenir au sommet est une entreprise encore plus difficile. Chaque équipe engagée à Dakar le sait, le chuchote dans les couloirs et finit par l'admettre : jouer le Sénégal chez lui s'apparente à un cauchemar. Mais tout le monde cherche des défis à relever. Le Sénégal devra faire très attention à ne pas se montrer complaisant. 

Dernier résultat : 2e place au FIBA Women's AfroBasket 2017 à Bamako (Mali)

Commentaire : "C'est le championnat continental. Nous jouons à domicile et ce sera une belle occasion d'en profiter, mais il y aura aussi beaucoup de pression car en tant qu'hôtes, nous voulons vraiment gagner," dit le coach Cheikh Sarr.

Il poursuit : "C'est clair, il y aura également une pression positive, de l'enthousiasme populaire, une surmotivation des joueuses et des coachs. Je pense que ces éléments nous permettront de resserrer nos liens. C'est un événement important." 

Cheikh Sarr lors de la Coupe du Monde Féminine FIBA 2018

Cheikh Sarr lors de la Coupe du Monde Féminine FIBA 2018

Style de jeu : Aucune équipe n'exécute les systèmes aussi bien que le Sénégal. Les Sénégalaises affichent une aisance incroyable. Leur discipline dans les moments chauds, leur exécution précise des schémas tactiques et leur efficacité des deux côtés du terrain sont admirables. 

Rapides, physiques sous les paniers et excellentes communicatrices, elles détiennent les clés du succès. Elles ne sont pas là pour s'amuser.

Pour elles, chaque possession compte. L'idée est que chacune d'entre elles donne tout ce qu'elle a lorsqu'elle est sur le terrain, car le banc est profond. Le staff technique du Sénégal cherche toujours à privilégier la polyvalence quand il choisit les joueuses qui composeront leur équipe. 

Comment surprendre le continent ? Les victoires du Sénégal à ce niveau ne sont jamais une surprise. L'unique manière de surprendre le continent ? Ne pas gagner ce FIBA Women's AfroBasket disputé chez elles !

Les attentes sont tellement grandes que la tension monte gentiment au sein de la sélection, que ce soit auprès des joueuses, du staff technique, de la fédération et des fans. Et peut-être aussi du côté de leurs adversaires, qui voudront mettre à mal les joueuses locales. 

Le coach : Sarr a mené le Sénégal vers la première victoire d'une nation africaine contre une européenne à l'occasion de la Coupe du Monde Féminine FIBA 2018, un succès70-69 tout à fait mérité. Il espérera gagner le tournoi continental après l'échec en finale en 2017. 

Tacticien très strict qui insiste sur la parfaite exécution des bases du basket, Sarr est un perfectionniste et il est extrêmement méticuleux. Il étudie à fond ses adversaires et son savoir associé à l'équilibre de sa sélection font du Sénégal une équipe très difficile à battre. 

Joueuse(s) clé(s) : Âgée de 38 ans, Astou Traore est l'élément essentiel de la sélection sénégalaise. Depuis ses débuts dans le tournoi en 2005, Traore est une des raisons principales des quatre participations infructueuses à la finale (2005, 2007, 2011 et 2017) et de la consécration obtenue en 2015. 

Il y a deux ans, Traore a été la meilleure marqueuse du tournoi avec une moyenne de 21.6 points par match, auxquels elle a ajouté 5.6 rebonds, 2.3 ballons récupérés et 1.3 assists, des stats qui lui ont valu d'hériter du titre de MVP de la compétition en dépit de la défaite en finale contre le Nigeria. 

AfroBasket féminin 2019 : le Sénégal en quête de gloire sur ses terres

Il faudra également suivre Oumou Khairy Thiam (29 ans). Elle sera la gauchère la plus excitante à voir jouer du tournoi. Ce petit "avantage" a tendance à troubler ses adversaires et elle sait en tirer profit quand son équipe a besoin de son aide au scoring. 

Son adresse à trois points est remarquable, surtout qu'elle sait en général choisir le meilleur moment pour marquer ses tirs longue distance. 

AfroBasket féminin 2019 : le Sénégal en quête de gloire sur ses terres

Star(s) montante(s) : Yacine Diop et Ndeye Khadidiatou Dieng. À 23 ans, Diop a su se faire une place dans cet effectif dont la moyenne d'âge était de 30 ans lors de la Coupe du Monde Féminine FIBA 2018. 

Travailleuse inlassable, cette ambitieuse jeune femme sait qu'elle détient les clés du futur de la sélection féminine sénégalaise et que la compétition de cette année est l'occasion rêvée d'apprendre au contact des joueuses expérimentées comme Astou Traore. 

Diop a tourné à 9.5 points, 4.8 rebonds et 1.3 assists en sortie de banc lors du tournoi mondial en Espagne de l'an dernier. Elle est attendue au tournant cet été. 

Dieng, plus âgée d'une année, s'est montrée à son avantage à chacune de ses convocations en équipe du Sénégal. Avec ce duo, Sarr détient la base sur laquelle construire le futur de la sélection sénégalaise. 

En résumé : Le Sénégal alignera une formation plutôt âgée, mais ses joueuses excellent en jeu de transition et toutes celles qui ne s'en méfieront pas le feront à leur risque et péril. Elles sont au top physiquement et elles jouent avec passion et concentration. De quoi viser haut. 

Comme hôtes et détentrices du record de titres continentaux (12), les Sénégalaises sont les favorites pour le titre et toute équipe désireuse de les priver d'un sacre à domicile devra faire preuve d'une incroyable détermination. 

Le Sénégal est en quête d'un 13e titre et il entend bien rappeler à l'Afrique - et au monde entier au passage - qu'il a la meilleure équipe du continent africain. 

FIBA 

Retour à l'accueil