AfroBasket féminin 2019 : le Mozambique veut écrire l'histoire à Dakar

MAPUTO (Mozambique) - Le Mozambique abordera le FIBA Women's AfroBasket 2019 à Dakar avec l'ambition d'écrire l'histoire. Mais en a-t-il les moyens ? 

Au cours des semaines qui précèdent la compétition continentale à 12 équipes (9-18 août), FIBA.basketball vous propose de faire plus ample connaissance avec chacun des pays participant.

AfroBasket féminin 2019 : le Mozambique veut écrire l'histoire à Dakar

Les Mozambicaines ne manquent pas de talent. Leur niveau de confiance ne cesse de grandir année après année et, en tant qu'une des équipes les plus compétitives du basket féminin africain, elles ont toutes les raisons de se montrer ambitieuses et de viser le trophée le plus prestigieux d'Afrique. 

Mais l'histoire n'a jusqu'à présent pas été très indulgente avec le Mozambique : deux places de finalistes (2003 et 2013) et trois médailles de bronze, pour aucun titre.

FIBA World Raking :  No. 4 en Afrique (27e au classement général)

Objectif : Cela pourrait ressembler à un cliché, mais les joueuses, les officiels et les coachs du Mozambique pensent vraiment que cette année est la bonne. Après autant d'échecs, les Mozambicaines voient Dakar comme leur chance d'enfin changer le cours de leur histoire.

Derniers résultats : 4e rang du FIBA Women's AfroBasket 2017 à Bamako (Mali).

Commentaire : "Nous voulons atteindre l'objectif que nous nous sommes fixé, à savoir une place sur le podium du tournoi continental 2019, car elle nous qualifierait pour l'un des Tournois de Qualification Olympique Féminins FIBA 2020. Mais notre objectif ultime est le gain du titre africain," dit Francisco Mabjaia, président de la fédération mozambicaine de basketball. 

Style de jeu : "Depuis des années, les Mozambicaines ont adopté une attitude de "ne jamais rien lâcher", ce qui semble plutôt leur réussir. Extrêmement compétitives, elles présentent un style de jeu basé sur la contre-attaque, les tirs à trois points et la lutte pour chaque ballon."

Comment surprendre le continent ? Le Mozambique doit progresser aux lancers francs, mieux défendre sur les tireuses extérieures et garder sa concentration en défense. 

Le coach : après deux championnats continentaux consécutifs à la tête du Mozambique, Nasir Sale a décidé de se retirer. C'est l'Espagnol Julian Martinez Alman qui a repris sa place. 

L'ancienne internationale mozambicaine Deolinda Ngulelas a elle conservé son rôle d'assistante. 

Leia Dongue

Leia Dongue

Joueuse(s) clé(s) : Leia Dongue. Âgée de 28 ans, Dongue vit probablement la plus belle période de sa carrière. Après avoir accumulé les récompenses collectives et individuelles sur le continent africain, la joueuse de 1,89m débarque à Dakar auréolée du titre 2019 de Liga Feminina espagnole obtenu avec son club de Citylift Girona. 

AfroBasket féminin 2019 : le Mozambique veut écrire l'histoire à Dakar

Star(s) montante(s) : au moment où nous écrivons cet article, Shanaya Pinto (19 ans) est en train de s'illustrer à la Coupe du Monde Féminine U19 FIBA 2019 en Thaïlande. Et, au vu de ses plus récentes performances, il semble acquis qu'elle participera à son second FIBA Women's AfroBasket consécutif.   

En résumé : Loin d'être l'équipe la plus grande de la compétition, le Mozambique compte sur le talent de Dongue, d'Anabela Cossa (excellente tireuse à trois points), d'Odelia Mafanela (meilleure marqueuse du championnat mozambicain en 2019), de Tamara Seda et de l'expérimentée Deolinda Gimo. 

Pour certains, cette génération est la plus talentueuse du Mozambique. Associée à son désir d'écrire l'histoire, elle se profile comme l'une des candidates au titre à Dakar.  

Et avec un nouveau coach à sa tête, la sélection mozambicaine voudra se montrer sous son meilleur visage.

Retour à l'accueil