A 16 ans, Ariel Goddot marche déjà sur les traces de son père

Né à Bangui en République Centrafricaine de parents centrafricains dont le père Didier Anicet Goddot est un ancien basketteur et aujourd'hui pasteur évangélique dans la Virginie aux États-Unis, Ariel Goddot-Kongbalet (16 ans, 1.98 m) sans faire beaucoup de bruits est à une année de la NCAA. En attendant son entrée à l'université, c'est au Lycée catholique privé de Bishop Arlington dans la Virginie qu'il fait le plus parler de lui à travers ses performances.

Jeune formé aux États-Unis, capable à la fois d'évoluer aux postes de meneur et arrière, Ariel Goddot possède un vrai potentiel, ce qui lui a permis de faire une place privilégiée au sein de l'équipe de Bishop Ireton High School. Avec sa taille de 1.98 m et une envergure qui lui permet de prendre le dessus en isolation sur ses adversaires, le natif de bangui dont le frère jumeau joue également au basketball va entamer sa quatrième et dernière année du Lycée dès la rentrée prochaine. 

Après, il devra choisir là où il ira à l'université dans l'objectif d'atteindre la NBA en 2025. Un objectif qui n'est pas irréalisable si on se fie à son excellent courbe de progression au fil de ses dernières années. Alors qu'il tournait avec une moyenne de 15 points par match à ses débuts avec les Cardinals, Goddot affiche aujourd'hui une moyenne à la Russell Westbrook frôlant le triple-double avec 28.6 points, 12 rebonds et 8 passes décisives. Sa progression fulgurante fait de lui un des meilleurs lycéens de troisième année du pays.

Le 17 mars 2017 par exemple, il a été élu parmi les meilleurs prospects lycéens de la classe 2021. Il était désigné joueur le plus utile, autrement dit le MVP du tournoi. 

A 16 ans, Ariel Goddot marche déjà sur les traces de son père

Ariel Goddot était peut-être le meilleur moteur parmi tous les candidats présents aux championnats Adidas Select Series en 2017. Il est un guerrier absolu sur le terrain et ne se plaint jamais de son rôle, même s’il est mal placé. Goddot avait rempli de nombreux rôles pour la New World Team chargée de talents individuels, et sa polyvalence aux deux extrémités du terrain lui permet d'influencer de manière cohérente le jeu, peu importe la composition du groupe.

L’avenir de Goddot est prometteur et son jeu s’élèvera encore plus loin grâce à sa poignée et à son jumper lui permettant de fonctionner plus efficacement sur le périmètre.

A 16 ans, Ariel Goddot marche déjà sur les traces de son père
Retour à l'accueil