Pascal Siakam très heureux d'avoir gagné pour le continent africain et le Cameroun

Suite à une dernière performance mémorable dans le match 6 des Finales NBA (26 points et 10 rebond), permettant aux Raptors de Toronto de remporter le premier titre de l'histoire, l'ailier camerounais Pascal Siakam est apparu en Conférence de presse avec le drapeau de son pays le Cameroun enroulé à sur lui pour montrer à quel point il est honoré de porter haut ces couleurs.

Devant les journalistes, "Spicy P" n'a pas caché ses sentiments d'avoir gagné le trophée Larry O'Brien qui pour lui revient au Cameroun et également à tout le continent africain dont il est très fier de représenter. 

"Je pense que le fait d'avoir représenté le Cameroun et l'afrique et gagner le NBA Finals, est quelque chose que je ne peux pas expliquer. Je ne sais pas comment exprimer ma joie. C'est vraiment inexplicable le fait d'être ici, de jouer et de gagner..Je n'ai pas les mots pour expliquer ça, juste mon parcours, avoir l'opportunité d'être là aujourd'hui d'avoir gagné pour toute une nation, pour tout un continent, je pense qu'il n y a rien au-dessus de ça."

Pascal Siakam, lion indomptable
« Spicy P » évolue dans un autre registre. Il est capable de bien défendre mais plutôt en chassant des attaquants loin du cercle. Il a les cannes pour ça. C’était censé devenir son rôle en NBA. Mais il a largement dépassé les attentes. Il ne s’est pas contenté d’une case. Le jeune homme a connu une évolution fulgurante. Lui qui progressait saison après saison depuis son arrivée dans la ligue en 2016 a passé un sérieux cap. Il n’est pas officiellement un All-Star mais il en a le niveau. Il était même plus que ça sur ces finales.

Pascal Siakam a été le parfait lieutenant de Kawhi Leonard offensivement. 19 points et 7 rebonds de moyenne sur les playoffs, à 47% aux tirs. Même presque 20 points à 50% sur ces finales NBA 2019. 26 points et 10 rebonds sur ce Game 6 triomphal avec 3 paniers primés. C’est d’ailleurs lui qui a marqué le « game winner » en prenant le dessus sur Draymond Green en un-contre-un sur la dernière action.

 Le MIP de la saison est promis à un bel avenir. Il n’a pas encore l’étoffe d’une première option. Il profite beaucoup de la présence de Kawhi Leonard et de l’attention que la défense porte à la superstar des Raptors. C’est ainsi qu’il a pu faire son carton lors du premier match des finales (32 pts). Mais tant mieux. Il est justement la seconde lame et ça lui convient parfaitement à ce moment de sa carrière.

Retour à l'accueil