Les Raptors ont besoin d'un grand Pascal Siakam à l'Oracle Arena

TORONTO - Tout a réussi à Pascal Siakam dans le match 1. Trois jours plus tard, c'était tout le contraire qui s'est produit à la Scotiabank Arena de Toronto.

Après avoir volé la vedette avec 32 points et réussi 14 de ses 17 tentatives dans la victoire des Raptors de Toronto contre les Warriors de Golden State (118-109), dans la nuit de jeudi à vendredi, Siakam n'a réussi que cinq tirs sur 18 pour 12 points dans la défaite subie dimanche contre les doubles champions en titre (109-104).

Siakam a expliqué que la différence avait été la façon dont il a joué bien plus que tout ajustement qu'auraient pu apporter les Warriors.

« J'ai raté plusieurs lay-ups et d'autres tirs que je réussis habituellement, a indiqué Siakam dans un vestiaire maussade. Je n'ai pas trouvé mon rythme. »

Le Camerounais a été au coeur de la première rencontre, alors qu'il a profité d'un Kawhi Leonard en deçà de sa forme habituelle pour prendre sa place sous les projecteurs.

L'ailier de 25 ans a lancé sa rencontre de la plus belle manière dimanche avec un joli panier digne d'une des meilleures actions de la semaine après une belle remise de Fred VanVleet, mais a connu une soirée bien tranquille par la suite. Le jeu de transition, qui a été la force de Siakam dans le premier duel, a été le point fort des Warriors dans le match no 2.

« C'est le basketball, a dit Siakam, qui n'a pas réussi de panier à trois points en trois tentatives. Vous réussissez des tirs une journée et les ratez le lendemain. »

On pourrait dire la même chose au sujet de la majeure partie de l'équipe des Raptors, qui se rendront maintenant à l'Oracle Arena pour les deux prochaines rencontres de ces finales NBA. 

Les Raptors n'ont réussi que 37,2 pour cent de leurs tirs, dont 28,9 pour cent à trois points. Dans le premier match, ces taux de réussite étaient de 50,6 et 39,4 pour cent, respectivement.

« Nous avons quand même obtenu beaucoup de tirs. Nous avons réussi à nous positionner où nous le souhaitions, a analysé Kyle Lowry. Nous avons raté plus de tirs que nous en avons réussi l'autre soir. »

Ils n'en pas raté autant que lors des six premières minutes du troisième quart, alors que les Warriors ont eu une séquence de 18-0 pour transformer un déficit de 59-54 en une avance de 72-59. Pendant cette séquence, les Raptors ont raté leurs sept tentatives.

« Nous ne sommes pas sortis du vestiaire de la façon dont nous aurions dû le faire, sachant qu'ils sont une bonne équipe de troisième quart, a admis Siakam. Nous aurions dû avoir un plus grand sentiment d'urgence, avoir un meilleur rythme. »

« La transition, les tirs ratés et de mauvais replis en défense, a pour sa part indiqué Lowry. Ne pas avoir été en mesure d'installer notre défense nous a fait mal. »

Ce qui fait aussi mal est d'avoir eu l'occasion de prendre les devants 2-0 dans la série avec Klay Thompson, qui a inscrit 25 points, sorti prématurément en raison d'une blessure aux ischio-jambiers, et Kevin Durant absent en raison d'une blessure au mollet.

« Ils sont champions en titre pour une raison, a déclaré Lowry. Ils ont été agressifs, convaincants. Nous avons obtenu une bonne dynamique, mais ils en ont eu une aussi. »

« Nous nous sommes donné une chance d'être meilleurs, de nous améliorer. Il y a encore beaucoup de place à l'amélioration. »

Retour à l'accueil