Les bénéficiaires de la bourse de Moussa Kondo s’engagent pour le développement du basket au Mali

Six jeunes basketteurs étudiants dans de prestigieuses universités aux Etats-Unis et en Espagne, bénéficiaires de la bourse de l’association d’aide au basketball Moussa Kondo, ont réitéré leur disponibilité pour contribuer au développement du basketball au Mali.

Ce lundi 17 juin 2019, les bénéficiaires du programme de bourse d’études combinées avec le basket ont rencontré leurs bienfaiteurs, Moussa Kondo, au siège de la Fédération malienne de basketball (FMBB). Accompagnés de leurs parents ou de leurs entraineurs, les jeunes, de passage à Bamako dans le cadre de la préparation des compétitions internationales, ont salué l’initiative et l’engagement de M. Kondo.

Malgré les quelques années de formation, ils se souviennent encore du contexte difficile dans lequel ils évoluaient au Mali avant de croiser la route de M. Kondo. « Nous sommes chanceux d’avoir bénéficié cette bourse. A Koulikoro, où j’ai commencé à jouer au basket, c’était dur. Mais grâce à M. Kondo et son initiative, j’ai eu la chance de voyager, d’entrer dans de prestigieuses universités et de bien m’éclater dans mon sport », témoigne Oumar Ballo, double champion d’Afrique avec les cadets et les juniors maliens. Selon le jeune Ballo, premier africain à figurer dans l’équipe type d’une Coupe du monde junior de basket, « l’horizon est aujourd’hui clair grâce à la bourse de Moussa ». Il précise : « je sais que je dois d’abord étudier, être parmi les meilleurs à l’école avant de penser basket ».

Après avoir pris sa retraite en basket, Moussa Kondo a décidé d’aider ses cadets en leur cherchant des opportunités. Son premier objectif était de permettre aux jeunes talents d’obtenir des bourses d’études dans les meilleures universités où ils pourront d’abord étudier et profiter de leur sport. « Nous avons toujours mis l’accent sur les études d’abord et après le sport. C’est pourquoi, pendant leur cursus, certains de nos boursiers ont eu des offres juteuses auprès de certains clubs européens et américains, mais sans projet éducatif. Nous avons décliné ses offres car le but est de former des enfants utiles à eux-mêmes et à la nation et après le sport peut venir », indique M. Kondo.

Le projet, démarré en 2009, a pu obtenir une soixantaine de bourses. Il affiche un taux de 90%. La rencontre a été l’occasion pour les jeunes basketteurs de promettre leur entière disponibilité à aider le développement du Mali.

S.I.K.
30minutes.net

Retour à l'accueil