Cheikh Sarr (Sénégal) : « C'est un énorme défi »

DAKAR (Sénégal) - L'entraîneur-chef du Sénégal, Cheikh Sarr, a admis que son équipe devrait être prête à surmonter ses adversaires les plus ardus pour s'imposer devant ses supporters.

Le Sénégal a récemment été choisi comme pays hôte de l'AfroBasket féminin 2019 qui se tiendra en août dans la capitale, au Dakar Arena, situé à Diamniadio sur la route de Thiès.

Après avoir terminé deuxièmes de l'AfroBasket 2017 à Bamako, au Mali, le Sénégal visera son treizième titre continental, même s'il devrait faire face à une rude concurrence des champions en titre, le Nigeria, sans oublier leMali et le Mozambique.

Pour faire mieux qu’en 2007, lors de leur dernière rencontre à domicile et après avoir perdu contre le Mali en finale, Sarr a promis de construire une équipe à la fois jeune et expérimentée.

Néanmoins, il n'est pas surprenant que le technicien demande instamment un effort collectif cette fois-ci.

"C'est un énorme défi", a déclaré Sarr aux médias locaux.

Cheikh Sarr (Sénégal) : « C'est un énorme défi »

"C’est le championnat d’Afrique. Nous jouons à domicile, et c’est une occasion de tirer le meilleur parti. Mais aussi, il y a beaucoup de pression, car en tant qu'hôtes, nous voulons le gagner. Il y aura certainement une pression positive, populaire enthousiasme, la motivation des joueuses et des entraîneurs. Et je pense que cela peut renforcer les liens entre les bases par rapport aux basketteuses évoluant sur le plan local. C’est un grand événement ", a-t-il reconnu.

Les Lionnes du Sénégal qui ont remporté leur premier match en coupe du monde contre une équipe européenne en Espagne l'année dernière, devront lutter jusqu'au bout pour espérer détrôner les D'Tigress du Nigeria, championnes en titre et grandes favorites pour un back-to-back. 

Le Nigeria est la première équipe africaine de l'histoire à avoir atteint les quarts de finale de la coupe du monde et l'équipe devra encore être renforcée par d'autres stars nigérianes ayant brillé de milles feux lors de la dernière saison universitaire. 

Astou Traoré et sa bande le savent bien qu'il faudra sans doute une grande équipe du Sénégal en août prochain pour barrer la route aux nigérianes. 

Retour à l'accueil