Kawhi Leonard en mode Terminator mène les Raptors à une victoire des Finales NBA

Toronto s’est un peu plus rapproché de ses premières Finales NBA. En déplacement chez les Bucks alors que les deux équipes étaient à 2-2, les Raptors ont en effet remporté le match 5 (99-105), prenant ainsi l’avantage 3-2 avant de retrouver le Canada pour la sixième manche, samedi. Avec un Kawi Leonard en mode Terminator (35 points, 9 passes et 7 rebonds), un Fred VanVleet complètement déchaîné (21 points) et un Pascal Siakam défensivement meilleur (14 points, 13 rebonds et 3 contres), Toronto peut commencer à rêver des Finales NBA, qui sera une première de son histoire. 

Et une fois encore, Kawhi Leonard aura été le principal artisan de cette victoire avec cette fois 35 points à 11 sur 25 aux tirs, 9 passes et 7 rebonds. Dans son sillage, Fred VanVleet a été d’une aide précieuse avec 21 points et un impressionnant 7 sur 9 à trois points, Kyle Lowry et Pascal Siakam ajoutant 17 et 14 points.

Côté Bucks, Giannis Antetokounmpo n’a pas démérité, compilant 24 points, 6 rebonds et 6 passes, mais a souffert de la comparaison avec Kawhi Leonard. A ses côtés, Eric Bledsoe et Malcom Brogdon ont assuré 20 et 18 points.

Kawhi Leonard en mode Terminator mène les Raptors à une victoire des Finales NBA

Le 18 juillet 2018, quand il a conclu l'échange qui envoyait DeMar DeRozan, le meilleur marqueur de l'histoire des Raptors, à San Antonio en échange de Kawhi Leonard, qui sortait d'une saison quasi blanche et n'avait plus qu'un an de contrat, Masai Ujiri, le manager général nigérian de la seule équipe canadienne de la NBA, savait qu'il prenait un risque majeur. Dix mois plus tard, il est en train de se révéler payant puisque le placide Leonard, auteur de play-offs colossaux (31,4 points de moyenne), guide pour le moment Toronto vers sa première finale après des années à buter sur les Cavaliers de LeBron James quand la saison se jouait.

Le billet doit encore être composté et Milwaukee peut toujours récupérer l'avantage du parquet en rendant la pareille avec une victoire à Toronto samedi. Mais le succès des Raptors lors du match 5 dans le Wisconsin (99-105), la troisième de suite après avoir été menés 0-2 et être passés pas loin du 0-3, est de ceux qui marquent les esprits. Les Bucks avaient pris le meilleur départ (18-4, 5e) mais ils n'ont maîtrisé leur sujet que durant une dizaine de minutes avant que Toronto ne passe un 18-2 (34-38, 20e), une série stoppée par un tir primé de Giannis Antetokonmpo (24 points, 6 passes), qui a perdu le duel des leaders face à Leonard (35 points, 9 passes). Bloqués près du cercle, les Raptors sont allés chercher la victoire à trois points (voir le chiffre ci-dessous), avec un rutilant 7/9 du meneur remplaçant Fred van Vleet.

51,4 %
Les Raptors ont marqué plus de la moitié de leurs points (54 sur 105) derrière la ligne des 7,25 m, réussissant plus de tirs primés (18/43) que de paniers à deux points (13/41).

Toronto s'est échappé dans le dernier quart-temps en passant un 10-0 (81-89, 42e) impulsé par huit points consécutifs de Leonard mais Milwaukee a recollé (93-93), avec un Brook Lopez efficace, et tout s'est joué dans la dernière minute. Milwaukee a cédé quand, à 27 secondes de la fin et +3 pour Toronto, Malcolm Brogdon, trouvé dans le coin gauche par Eric Bledsoe, a perdu la balle sous la pression de Pascal Siakam. Ce dernier a ensuite inscrit le dunk de la victoire sur une passe de Kyle Lowry alors que les Bucks tentaient en vain une défense tout-terrain. « Si on avait eu quelques rebonds défensifs de plus dans les quatre, cinq dernières minutes, le résultat aurait été différent, a tenté de relativiser l'entraîneur de Milwaukee, Mike Budenholzer. Mais on a été capable de rebondir toute la saison, donc on ira à Toronto avec l'espoir de s'imposer. » Surtout l'obligation.

Retour à l'accueil