Finales NBA 2019 : les Warriors partent favoris selon la famille du basketball africain

A la veille du match 1 des Finales NBA 2019 qui aura lieu à la Scotiabank Arena de Toronto dans la nuit de jeudi à vendredi entre les Raptors et les Warriors de Golden State, notre rédaction s'est approchée des anciennes vedettes du basketball, d'un agent de joueurs NBA, d'un ancien olympien, des spécialistes et observateurs originaires d'Afrique pour recueillir leurs avis sur cette affiche, la première de l'histoire entre une franchise américaine et une franchise canadienne. Champion en titre, Golden State, vise un troisième sacre consécutif de champion NBA. En face, Toronto joue ses premières finales NBA de l'histoire depuis son accession dans la ligue Nord-américaine en 1995.

Fatou Kiné Ndiaye, meilleure joueuse africaine de l'histoire du Basket européen

Fatou Kiné Ndiaye, meilleure joueuse africaine de l'histoire du Basket européen

Fatou Kiné Ndiaye, légende vivante du basketball et pionnière : "J'avoue que cette année, j'étais moins passionnée par la NBA, parce que j'ai trouvé que au niveau de la défense, il n y avait pas vraiment d'engagements et on privilégie de plus en plus le spectacle à la défense donc cela a donné lieu à des scores fleuves de 130 points, on a même vu 140 points, donc je n'ai pas aimé ce volet là par rapport à la NBA. Je me disais que lorsqu'on arrivera peut-être en Finales,  il y aura plus de défense. 
J'ai plutôt apprécié la March Madness avec les universitaires, là j'ai vraiment aimé parce qu'il y avait de la défense tout terrain et de l'engagement.
Malgré tout, je regarde les phases finales de la NBA, et je pense que Golden State est largement favori contre Toronto. Déjà, j'étais vraiment surprise de voir Toronto à ce niveau là parce que je m'y attendais pas du tout. Ils ont vraiment une bonne équipe mais je pense que Golden State est encore favori sur le papier, poste par poste et la profondeur du banc aussi est très importante, là savoir les choix de remplacement. Avec Golden State c'est hyper difficile car si c'est pas Stephen Curry, c'est Kevin Durant ou Klay Thompson donc vraiment ils ont les éléments qu'il faut et ont l'expérience que Toronto n'a pas à ce niveau là. Malgré tout, je pense que ça va être une très belle finale avec Pascal Siakam et Serge Ibaka qui nous représentent donc on va suivre passionnément ces Finales NBA et encourager nos africains"

Sammy Formbor avec Serge Ibaka, pivot des Toronto Raptors

Sammy Formbor avec Serge Ibaka, pivot des Toronto Raptors

Sammy Nono Formbor, ancien joueur et entraîneur de basketball: "La grande finale NBA 2019 semble inégale, mais une fois de plus, on n'est pas à l'abris d'une agréable surprise de la part des Raptors.
Si la logique de la saison régulière est respectée, le titre devrait revenir à Golden State. Cette équipe a une profondeur de banc supérieure à Toronto. 
Je vois une victoire de GSW 4-2"

Paoline Ekambi, grande légende du basketball européen et présidente du Sportail Community

Paoline Ekambi, grande légende du basketball européen et présidente du Sportail Community

Paoline Ekambi, légende vivante du basketball et pionnière : "C'est une affiche alléchante ce duel entre un Golden State Warriors qui part archi favori, c'est leur 5ème finale consécutive et ils sont 2 fois champions NBA contre Toronto Raptors en outsider dont c'est la première finale de son histoire. 
Je penche pour les Raptors car c'est une team avec une défense implacable, il y a un Kawhi Leonard en fer de lance qui a déjà été couronné champion NBA avec les San Antonio Spurs, il a été constant lors des play-offs même blessé. De plus Toronto aura l'avantage du terrain en finale. Pour finir, il y a quand même l'époustouflant Pascal Siakam; un camerounais en finale NBA, ça aussi c'est une première historique, j'aimerais beaucoup qu'il poursuive sur cette lancée pour devenir aussi le premier à avoir une bague au doigt ! Les Raptors ont tout à gagner. La pression sera plus forte sur Golden State même si ils ont plus d'expériences dans ce genre de Rendez-vous."

Eugène Pehoua-Pelema, ancien champion d'Afrique en 1987 et ancien Directeur Technique national de l'équipe nationale Centrafricaine

Eugène Pehoua-Pelema, ancien champion d'Afrique en 1987 et ancien Directeur Technique national de l'équipe nationale Centrafricaine

Eugène Pehoua-Pelema, ancien olympien et ancien DTN du basketball Centrafricain : "Cette année sera la finale la plus ouverte ou chacune des équipes à ses chances de l'emporter. D'une part, les Warriors qui sont les champions sortant et qui ont l'expérience de ce genre de compétition et d'autre part les Raptors qui eux aussi ont des joueurs d'expérience mais surtout parce que les Warriors ne seront pas au grand complet. 

En l'absence des joueurs clés tels que Durant, Iguodala et d'un Cousins amoindri, les Warriors vont vraiment dépendre de leur collectif, de leur adresse insolite (3pts, 2pts et lancers francs), de leur contre-attaque, de leur jeu en mouvement sans oublier qu'ils sont pas mal en défense aussi.

Les Warriors du mieux de leur possibilité vont faire valoir ces atouts et pour cela il faudra que Green Curry, et Thompson soient à leur plus haut niveau pour l'emporter. Leur banc n'étant pas constant dans leur rendement offensif sera le grand point d'interrogation car cela est crucial  et important de reposer les trois stars.

Si les Warriors assurent de ce côté, ils peuvent espérer remporter leur troisième titre NBA d'affilé. Dans le cas contraire, les Raptors auront leur chance. 

Les Raptors quant à eux ont une équipe profonde avec un banc de luxe. Leur rotation est de 8 joueurs de qualité qui ont monté en régime avec leur série contre les Bucks de Milwaukee. 

Solides en défense, les Raptors devront pour réussir leur pari de bien défendre d'une part sur les pick and roll : qui permettent à Curry et Thompson de faire la différence dans les tirs à trois-points. D'autre part de ralentir au rebond offensif les transitions offensives des Warriors mais aussi de communiquer énormément sur le jeu en mouvement des Warriors. 

Avec des joueurs comme Leonard, Siakam, Ibaka, Green, Gasol, Lowry, Fred VanVleet et Powell, ils ont de quoi donner de maux de tête aux Warriors. Cette série contre les Bucks leur a permis d'avoir confiance en eux.

Le coach des Raptors devrait faire des choix tactiques pour limiter les dégâts offensifs des Warriors. Un d'entre eux sera de mettre Leonard sur Curry ou Thompson. L'autre sera probablement de mettre Siakam sur Green qui est le véritable catalyseur de cette équipe de cette équipe que cela soit en défense ou en attaque. Sous oublier que ce dernier est souvent à la base de ces foudroyantes contre-attaques. C'est encore Green qui fait la passe puis va libérer Curry ou Thompson qui tire à trois-points ou va en lay-up. Autres choses, les Raptors devront assurer leur rebonds défensifs afin d'éviter de donner une seconde chance aux Warriors. 

Les Raptors avec des joueurs qui ont joué à ce niveau de compétition sont plus proches qu'on le pense pour remporter ce titre NBA en l'absence de Kevin Durant, Iguodala et un Cousins pas en rythme depuis le mois d'avril. 

Cette année risque d'être celle d'une surprise où nous aurons un nouveau champion NBA. A cela j'ajouterai le côté marketing qui est important. Avec l'absence de LeBron James dans ces playoffs, les audiences télévisées de cette année ont sérieusement baissé. 

Une défaite des Raptors pousserait Kawhi Leonard à quitter Toronto. Une victoire des Raptors encouragerait Kawhi à rester et même permettrait de renforcer la Conférence Est aux yeux des fans. Ceci fera l'affaire de la NBA qui est toujours à la recherche de la rentabilité de sa ligue. Et par conséquent, l'arbitrage qui d'une certaine manière favorise souvent la meilleure équipe, sera à mon avis plus objectif. 

Je vois les Raptors vainqueurs en 6 matchs.

Maurice Beyina, ancienne vedette de la Pro A, ex-president du syndicat des joueurs professionnels et actuel DTN de l'équipe nationale Centrafricaine

Maurice Beyina, ancienne vedette de la Pro A, ex-president du syndicat des joueurs professionnels et actuel DTN de l'équipe nationale Centrafricaine

Maurice Beyina, ancienne vedette de la Pro A et actuel DTN à la Fédération Centrafricaine de Basketball : "Je vais avec les Warriors. Leur expérience et leur jeu de passe sont des atouts indéniables. Je suis adepte du beau jeu. Et de voir la balle circuler et empêcher La Défense de se mettre en place. La cerise sur le gâteau, les Splash Brothers sont d'une efficacité incroyable, et ils ne fuient pas leurs responsabilités (40 à 50 points au duo, sans parler des passes décisives et les rebonds). Et que dire des 2 couteaux suisses, Green et Iguodala. Passion, intensité et état d'esprit. Plus que des lieutenants.
Les Warriors sont vraiment des "Guerriers", ils sont soudés et ne lâchent rien. Curry a l'air d'être fragile mais c'est une teigne qui s'est construit dans l'adversité. Il est en mission, surtout que beaucoup de detracteurs ont argumenté que sans Kevin Durant, la Team est cuite. Même chose pour Green, Thompson, Iguodala. On ne provoque jamais un Champion. portland peut le témoigner. Ils sont en route pour écrire une dynastie, Toronto devra vraiment être solide pour les en empêcher."

Yann Balikouzou (Agent NBA et FIBA) avec son protégé Cheick Diallo, pivot des New Orleans Pelicans

Yann Balikouzou (Agent NBA et FIBA) avec son protégé Cheick Diallo, pivot des New Orleans Pelicans

Yann Balikouzou, Agent NBA & FIBA : "Les deux équipes se sont jouées deux fois pendant le début de la saison régulière et les Raptors ont gagné les deux matchs avec des absents de marque des deux côtés.

De mon point de vue les Warriors, même sans KD (mais avec le retour de DeMarcus Cousins) sont injouables sur une série de playoffs. Je les vois gagner la série 4-2 mais sans blowout, les matchs seront serrés et l'opposition de style sera très intéressante à voir"

DETOUBAB NDIAYE, professeur universitaire et journaliste à Bahia au Brésil, ancien sociétaire du Mbossé de Kaolack et As Fonctionnaires de Dakar (Sénégal)

DETOUBAB NDIAYE, professeur universitaire et journaliste à Bahia au Brésil, ancien sociétaire du Mbossé de Kaolack et As Fonctionnaires de Dakar (Sénégal)

DETOUBAB NDIAYE, professeur universitaire et journaliste à Bahia au Brésil, ancien sociétaire du Mbossé de Kaolack et As Fonctionnaires de Dakar (Sénégal) : "Tout va dépendre des matchs à Toronto. Si les Raptors menaient 2 à 0, ils mettront beaucoup de pression sur les Golden State Warriors pour la suite. La chance de Toronto est de mener 2 à 0. Si les Warriors reviennent à Oakland avec 1 à 1 ou 2 à 0 Warriors, le titre restera en Californie. Il est prématuré d´avancer un résultat, mais nous ne pouvons pas oublié tout simplement que l'équipe de Toronto défend beaucoup mieux que les Worriors dans leur ensemble, et je pense qu'il y aura un équilibre. Pronostic: je parie sur les Warriors 4 à 2 ou 4 à 3."

Retour à l'accueil