San Antonio domine les Nuggets et mène 2-1

Auteur de 36 points, son record personnel, le meneur des San Antonio Spurs Derrick White a largement contribué au succès des siens à domicile face à Denver (118-108). Une victoire qui permet aux Texans de conserver l'avantage dans la série (2-1).

C'est ce qu'on appelle savoir se faire pardonner. Défenseur principal de Jamal Murray mardi soir, alors que le meneur des Denver Nuggets a renversé quasiment à lui seul les San Antonio Spurs (114-105), Derrick White a sorti le plus gros match de sa carrière jeudi soir (36 points), à domicile, permettant aux Texans de conserver l'avantage du terrain dans la série (victoire 118-108, 2 victoires à 1 pour les Spurs).

Intenable et particulièrement adroit (15 sur 21 au tir), White a de surcroît vu Murray vivre un calvaire à l'AT & T Center puisque tenu à seulement 6 points (2/6 au tir). « Il a été de toute évidence spectaculaire, a apprécié Gregg Popovich. Je ne sais pas quoi dire d'autre. Il l'a été des deux côtés du terrain. »

Dans l'obligation de s'imposer au moins une fois à San Antonio pour espérer remporter la série, les Nuggets ont mal démarré le match, laissant White rapidement prendre ses marques. Auteur de 26 points à la pause, ce dernier a toutefois été très précieux aux siens puisque les Spurs, après avoir dominé le premier quart (31-22), ont inexplicablement lâché prise sur un 16-0 en faveur des visiteurs (31-38).

DeRozan finit le travail, Denver a mal défendu
Au métier, San Antonio ne s'est pas découragé et a repris le dessus sur un 21-8 afin de virer en tête à la mi-temps (61-56). Les Spurs n'ont ensuite plus jamais été menés, bien aidés par le réveil de Demar DeRozan (25 points, dont 21 sur les deux derniers quarts) et le match solide de LaMarcus Aldridge (18 points, 11 rebonds).

Nikola Jokic est le meilleur rebondeur (11,7 de moyenne) et le meilleur passeur (9,7) de son équipe sur les trois premiers matches de play-offs.
En face, Nikola Jokic a compilé 22 points, 8 rebonds et 7 passes décisives, totaux insuffisants pour relancer Denver dans la série. « Ils font du super boulot pour attaquer notre raquette, a estimé Jokic. Ils vivent dans notre raquette. Ça ne dépend pas que de nos extérieurs, mais de nos intérieurs aussi. Je pense que nous devons tous être plus disciplinés et concentrés. » « On s'est fait botter les fesses car nous n'avons réussi à défendre sur personne », a enchéri l'entraîneur Michael Malone.

Les Denver Nuggets n'ont pas réussi à s'imposer à San Antonio cette saison : deux défaites en saison régulière et une en play-offs.
Le match 4, disputé samedi soir à San Antonio, est déjà crucial pour les Nuggets : une défaite mettrait San Antonio dans une posture ultra-favorable avec trois matches pour obtenir sa qualification en demi-finale de Conférence Ouest.

Retour à l'accueil