Russell Westbrook signe un triple-double historique (20pts, 20rbds, 21pds)

Pour la 2ème fois de l'Histoire après Wilt Chamberlain, Russell Westbrook a enregistré une ligne de stats en 20-20-20 (20pts, 20rbds, 21pds). Suffisant pour l'emporter face à l'équipe bis des Lakers (119-103).

Déjà le deuxième joueur de l’histoire à avoir terminé une saison avec des moyennes en triple-double, une performance réalisée à deux reprises et qu’il s’apprête à accomplir pour la troisième année consécutive, et recordman des triple-doubles sur une saison, Russell Westbrook est un peu plus entré dans les livres des records, mardi, à l’occasion de la victoire du Thunder face aux Lakers (119-103). Un succès tout sauf anecdotique puisqu’il permet à 'OKC' de rester au contact des Spurs dans la course à la 7ème place de la Conférence Ouest et d’ainsi espérer éviter une confrontation périlleuse face aux Warriors au premier tour mais éclipsé par la performance dantesque du meneur All-Star.

Russell Westbrook est en effet devenu le deuxième joueur de l’histoire à terminer avec au moins 20 points, 20 rebonds et 20 passes. Il s’en est fallu de peu, «Russ» devant même attendre les derniers instants de la rencontre pour capter un ultime rebond et parachever son chef d’œuvre. Le MVP 2017 a finalement compilé 20 points à 9 sur 23 aux tirs, 21 passes et 20 rebonds et ainsi rejoint Wilt Chamberlain dans les annales de la Ligue qui avait réussi une performance analogue en 1968 avec 22 points, 25 rebonds et 21 passes contre les Pistons. De quoi bien mériter l’ovation de la Chesapeake Energy Arena.

En hommage à Nipsey Hussle
Alors qu’il prête habituellement un grand intérêt à ses statistiques personnelles, le héros de la soirée ne s’est cette fois pas appesanti sur sa performance. "Je ne vais pas essayer de mettre des mots dessus, ce que j'ai fait sur le parquet parle pour moi, on sait pour qui j'ai fait ça", a-t-il ainsi lancé au micro d’ESPN, faisant là allusion au récent assassinat par balles du rappeur Nipsey Hussle, originaire comme lui de Los Angeles.

"Je savais qu’un ami proche était décédé et il y a quelques joueurs dans l’équipe qui ont été marqués par cette disparition. Russell avait à cœur de briller. C’est quelque chose qui comptait beaucoup pour lui", a renchéri son entraîneur Billy Donovan, le regard déjà tourné vers le sprint final. Le Thunder qui accueillera notamment les Rockets avant de finir face aux Bucks, a en effet encore quatre matches pour doubler les Spurs, vainqueurs dans le même temps des Hawks (117-111). 

Le best of du triple-double de Westbrook 

Retour à l'accueil