L'UMMC Ekaterinburg remporte son cinquième titre de l'EuroLeague women !

SOPRON (Hongrie) - l'UMMC Ekaterinburg a été couronné champion de l'EuroLigue Féminine pour la cinquième fois, après sa victoire en finale face au Dynamo Kursk (91-67). Griner a été nommée MVP de la finale après une contribution remarquable de 16 points, 10 rebonds et 4 contres. Elle devance ainsi sa coéquipière Courtney Vandersloot qui a été impressionnante avec 18 points, 8 rebonds et 7 passes décisives.

Alors que la sortie sur blessure de Breanna Stewart peu avant l'intervalle,  a probablement éteint les perspectives de Dynamo Koursk, une grande partie des dommages avaient déjà été infligés par l'UMMC. Leurs adversaires ont été meilleurs de bout en bout et avaient déjà mené de 16 points avant que Kursk ne perde sa joueuse vedette élue MVP de la saison régulière.

Les statistiques ne mentent pas: il est rare de perdre une finale quand on shoote à près de 61% de réussite- c'était un excellent effort de la part de l'UMMC.

Héros du match: Il s'agissait du duo Brittney Griner et Courtney Vandersloot qui ont toutes les deux brillées dans cette finale. La première a reçu le trophée du MVP de la finale après avoir récolté 16 points, 10 rebonds et 4 blocs. Elle était également imparable au tout début de la rencontre quand l'UMMC a jeté les bases de sa victoire. Vandersloot était également immense et se dirigeait vers un quasi-triple double avec 18 points, 8 rebonds et 7 passes décisives.

Les tenantes du titre ne s'attendaient surtout pas à une finale à sens unique. Tout le monde était catégorique, que ce serait un match serré et qui devrait se décider sur le fil du rasoir. Cependant, leurs 15 premières minutes étaient d'un excellent niveau alors qu'elles prenaient le contrôle et construisaient cette avance à deux chiffres. L'UMMC Ekaterinburg était trop forte ce soir- brillamment dirigé par Miguel Mendez.

De son côté, le Dynamo Kursk dépendait beaucoup de Breanna Stewart, comme on pouvait s'y attendre, alors, une fois qu'elle a quitté le terrain sur blessure, tous les espoirs du Dynamo Kursk se sont envolés avec elle. La nuit a été difficile pour Lucas Mondelo et son équipe.

Aucune autre équipe n'a remporté plus de cinq titres dans l'ère moderne de la compétition. Le résultat confirme également Alba Torrens en tant que première joueuse espagnole à remporter l'EuroLeague Women pour la cinquième fois. Elle a également remporté avec Perfumerias Avenida (2011) et Galatasaray (2014) - ainsi que deux fois auparavant avec l'UMMC en 2016 et 2018.

Plus tôt dans la soirée, le ZVVZ USK Praha a pris la troisième place avec une victoire de 64-53 contre le club organisateur, le Sopron Basket, qui a subi une déception supplémentaire de son entraîneur-chef, Roberto Iniguez, qui a confirmé son départ.

FIBA

Retour à l'accueil