San Antonio se paie les Warriors

Fin de saison canon pour les Spurs. Les Texans ont signé une neuvième victoire de suite face à Golden State (111-105), profitant d'un superbe match du tandem LaMarcus Aldridge - DeMar DeRozan.

En détresse en février à l’occasion de leur traditionnel Rodeo road trip, les Texans concédant huit défaites en neuf matches, les Spurs affichent un tout autre visage depuis. Au point d’apparaître aujourd’hui comme l’équipe la plus chaude de la Ligue avec une impressionnante série de neuf victoires de rang. Et ce d’autant plus que les hommes de Gregg Popovich l’ont essentiellement emporté face à des cadors de la Ligue.

Ainsi, après s’être déjà offert le scalp du Thunder, des Nuggets, des Bucks et des Blazers ces trois dernières semaines, ce sont cette fois les Warriors que les Spurs ont fait chuter à l’AT&T Center. Privés de DeMarcus Cousins et Andre Iguodala, les champions en titre ont bien essayé de s’en remettre à leurs artificiers, mais si Kevin Durant a été en réussite avec 24 points à 9 sur 18 aux tirs, Stephen Curry et Klay Thompson ont eu beaucoup plus de mal, le premier inscrivant certes 25 points mais à 9 sur 25 et le second terminant avec 14 points à 5 sur 18.

La quatrième place dans le viseur
Mais à en croire Klay Thompson, la défense texane n’y serait pour rien. "On a juste manqué des tirs. C’est tout. Ça n’a rien à voir avec la défense des Spurs, a-t-il ainsi assuré au miro d’ESPN. On a manqué des tirs qui auraient dû rentrer. C’est une équipe intelligente et disciplinée mais on a eu des bonnes positions de tirs. On aurait dû les mettre." Et ce d’autant plus que DeMar DeRozan et LaMarcus Aldridge, côté Spurs, sont une nouvelle fois apparus en verve. Tandis que l’ancien Raptor flirtait même avec le triple-double en compilant 26 points à 9 sur 17 aux tirs, 9 rebonds et 8 passes, l’intérieur texan faisait son chantier habituel dans la raquette avec 23 points et 13 rebonds.

"On essaie juste de gagner nos matches, pas d’envoyer un message, souhaitait tempérer Rudy Gay à l’issue de la rencontre. On a eu des victoires, de grandes victoires mais il ne faut pas oublier nos mauvaises défaites. Ça fait juste du bien de gagner des matches." Et tout particulièrement au classement. Car la défaite du Thunder face au Heat aidant, la troisième de rang pour OKC, les Spurs, désormais assurés d’enchaîner une 22e saison de rang avec un bilan positif, pointent désormais à la cinquième place du classement et peuvent même viser plus haut, les Blazers ne comptant qu’une victoire d’avance…

Retour à l'accueil