Les Toronto Raptors et les Philadelphie Sixers se croiseront à Dakar en janvier 2020 !

Qui a dit que l'Afrique n'aura jamais un match de saison régulière de la NBA sur ses terres ? Les fans de la NBA en Afrique auront enfin l'occasion inespérée d'assister à un match de saison régulière qui opposera deux sérieux prétendants des finales NBA, à savoir les Toronto Raptors et les Philadelphie Sixers le dimanche 26 janvier à Dakar Arena.

Quelques jours seulement après l'annonce officielle du retour de la NBA à Paris en France avec l'affiche entre les Charlotte Hornets et les Milwaukee Bucks, la ligue nord-américaine s'apprête à faire une annonce retentissante de la venue des Philadelphie Sixers et des Toronto Raptors à Dakar pour un grand choc de saison régulière, la première de l'histoire de la NBA sur les terres africaines.

Cette affiche alléchante qu'elle soit et qui pourrait s'inviter cette année en demi-finales de conférence Est, est une énorme prise pour le bureau régional de la NBA Africa à Johannesburg qui rêvait depuis quelques années d'offrir aux fans africains la possibilité de voir leurs stars préférées de près.

Le choix des Toronto Raptors et des Philadelphie Sixers n'a pas été fait au hasard. Ces deux franchises qui évoluent dans la conférence Est totalisent en tout quatre joueurs africains dans leurs rangs. Il s'agit du pivot All-Star camerounais Joel Embiid des Philadelphie Sixers, du trio des Raptors: l'ailier camerounais Pascal Siakam (futur MIP de la saison), le pivot congolais Serge Ibaka et l'ailier d'origine nigériane OG Anunoby.

Les Toronto Raptors et les Philadelphie Sixers se croiseront à Dakar en janvier 2020 !

Cette rencontre se déroulera à Dakar Arena le dimanche 26 janvier, deux jours après l'affiche entre les Charlotte Hornets et les Milwaukee Bucks à Paris.

12000 tickets seront mis en vente

Le Palais des Sports le «Dakar Arena» est situé à Diamniadio, dans la banlieue dakaroise. Ce complexe sportif multifonctionnel a été conçu pour recevoir plus de 15000 spectateurs dans les meilleures conditions de confort et de sécurité.

Modulable et polyvalent, Dakar Arena offre toutes les garanties pour accueillir des événements sportifs (basket, boxe, lutte, tennis, etc.) ou culturels. Il faut aussi noter que le Palais des Sports de Diamniadio bénéficie d’équipements de dernière génération adaptée aux normes internationales. 

Les tickets seront mis en vente prochainement. Il en coûtera entre 20 000 FCFA à 30 000 FCFA minimum pour assister au match Toronto-Philadelphie, premier match de l'histoire de la NBA à se tenir en Afrique, le 26 janvier 2020. A titre de comparaison, le billet à Londres avait coûté entre 50 à 60 euros minimum. La NBA a indiqué que des annonces seraient faites concernant la billetterie fin avril. La mise en vente n'interviendra pas avant septembre.

POISSON D'AVRIL !!!

Sérieusement, on aimerait tellement que cette information, enfin cette grosse blague soit vraie pour que les fans de la NBA, nombreux soient ils sur le continent africain puissent enfin assister à un match de saison régulière. Depuis les pionniers comme Hakeem Olajuwon, Manute Bol, Dikembe Mutombo et Luol Deng, en passant par Serge Ibaka, Gorgui Dieng, Joel Embiid, Pascal Siakam, Luc Mbah A Moute,  Al Farouq Aminu, Andre Iguodala, Festus Ezeli, Bismack Biyombo et Emmanuel Mudiay pour ne citer que ceux là sans oublier la nouvelle génération de joueurs nés en dehors du continent, l'Afrique a tant apporté à la NBA depuis plus de trois décennies et mérite sans doute aujourd'hui d'accueillir sur ses terres au moins un ou deux matchs de saison régulière. Des pays de basket comme le Sénégal avec le Dakar Arena ou le Rwanda avec son futur Kigali Arena actuellement en construction, disposent de moyens et des infrastructures nécessaires pour accueillir un match de saison régulière de la NBA. 

Pour avoir eu à sillonner ces deux pays, nous pouvons dire avec certitude que sur le plan économique, sécuritaire, touristique et organisationnel, ces deux pays sont bien armés pour recevoir n'importe quelle franchise NBA. Sachant également que de par leur position géographique et leur démographie avec une population majoritairement jeune, ces deux pays sont des sérieux prétendants si le commissaire Adam Silver prévoit de délocaliser un ou deux matchs de saison régulière sur le sol africain, pourquoi pas aussi un match de présaison entre les Golden State Warriors-Los Angeles Lakers ou encore Boston Celtics-Los Angeles Lakers. Une chose est sûre, il est permis de rêver...

Wait and see !

Retour à l'accueil