Le duel entre James Harden et son bourreau Josh Okogie a tenu toutes ses promesses la nuit dernière. Dans un rôle de sansu, l'arrière nigérian a de nouveau éteint le MVP en titre, mais cette fois, les autres Rockets ont fait le boulot à l'image de Chris Paul.

Le duel entre James Harden et son bourreau Josh Okogie a tenu toutes ses promesses la nuit dernière. Dans un rôle de sansu, l'arrière nigérian a de nouveau éteint le MVP en titre, mais cette fois, les autres Rockets ont fait le boulot à l'image de Chris Paul.

Même avec un James Harden maladroit, les Rockets s'en sont bien tirés contre Minnesota (117-102), sous l'impulsion de très bon Chris Paul (25 pts, 10 ast).

Incertain en raison d’une douleur au cou consécutif à une violente chute, vendredi, face aux Suns, James Harden a finalement bien tenu sa place, dimanche, face aux Wolves. Le meilleur marqueur de la Ligue n’a toutefois pas brillé, en raison de l'excellent travail défensif du nigérian Josh Okogie 21pts, 5rbds, 3pds, 1 interception). Harden devant se contenter de 20 points et 10 passes avec un piètre 8 sur 24 aux tirs.

Malgré un début de match à l’avantage de Minnesota, qui a compté jusqu’à huit points d’avance dans le deuxième quart (34-26), Houston ne l’en a pas moins emporté 117-112 après avoir notamment passé un 43-29 dans le troisième acte, signant un neuvième succès en 11 matches et confortant ainsi sa troisième place à l’Ouest.

Et si James Harden n’a pas brillé, Chris Paul et Clint Capela ont pris le relais avec respectivement 25 points à 8 sur 12, 10 passes et 7 rebonds pour le premier et 20 points et 13 rebonds pour le second. De quoi rendre vains les 22 points et 10 rebonds de Karl-Anthony Towns ou les 21 points de Josh Okogie.

Retour à l'accueil