L’expérimentée Endy Miyem était également au top de sa forme puisqu'elle a enregistré 15 points intelligents pour un tir superbe de 75%.

L’expérimentée Endy Miyem était également au top de sa forme puisqu'elle a enregistré 15 points intelligents pour un tir superbe de 75%.

Une semaine après la demi-finale aller en Espagne et leur victoire 66-69, les Gazelles ont confirmé leur domination en étrillant Girona 98-69 dans leur Palais des Sports de Lattes. Le BLMA écrit son histoire avec cette qualification pour sa première finale européenne. Ce sera face aux Russes d'Orenburg.

C'est fait. Et même très bien fait. Dans un Palais des Sports chauffé à blanc, plein comme un oeuf, les Gazelles du BLMA ont régalé leurs supporters. Que ce soit par le contenu de leur match ou par le ticket qu'elles décrochent au terme de ces 40 minutes de jeu, les joueuses du coach Thibaut Petit ont de quoi être fières ce jeudi soir.

Après un match aller presque frustrant la semaine dernière en Espagne (victoire par 3 points alors qu'elles en ont compté jusqu'à 18 d'avance), les Héraultaises n'ont cette fois-ci laissé que des miettes à des Catalanes qui repartent de Lattes complètement sonnées.

D'entrée de jeu, les Latto-Montpelliéraines ont imposé un gros rythme à leurs adversaires. Et ont montré qui étaient les maîtres des lieux. Et c'est avec 8 points d'avance, en plus des 3 ramenés du match aller, qu'elles ont bouclé ce premier quart. Malheureusement pour les joueuses de Girona, ce n'était qu'un avant goût du festin qu'allaient s'offrir les Gazelles dans le deuxième quart.

Grâce notamment à Ornella Bankole (12 points) et Sami Whitcomb (13 points), le Palais des Sports de Lattes sera témoin de l'appétit gargantuesque de ses joueuses, qui ont littéralement dévoré leurs adversaires, pour rejoindre la mi-temps avec une avance de 25 points.

La suite fût logiquement moins intense au niveau du jeu, entre un BLMA se remettant de son 2e quart de rêve, et une équipe de Girona totalement perdue par la tournure des événements.

Et c'est finalement à 2 petites unités de la barre des 100 points que viendront "échouer" les Gazelles, bouclant leur écrasante victoire sur le score de 98-69. Une victoire nette, sans bavure, que n'ont pas dû manquer de suivre les joueuses d'Orenburg, qualifiées un peu plus tôt dans l'après-midi pour la finale, après leur nouveau succès face à Schio.

Car à présent, c'est face aux Russes que les Gazelles devront boucler ce superbe parcours en Eurocoupe, et rapporter au club son premier trophée continental. L'adage veut qu'une finale ne se joue pas mais se gagne. C'est tout ce que l'on souhaite à ces formidables Gazelles.

Retour à l'accueil