Immense performance pour Pascal Siakam (44 pts, 10 rbs) face aux Wizards. Candidat au titre de MIP, l'ailier fort camerounais a fait très mal à Washington (120-129).

Immense performance pour Pascal Siakam (44 pts, 10 rbs) face aux Wizards. Candidat au titre de MIP, l'ailier fort camerounais a fait très mal à Washington (120-129).

Orphelins de Kawhi Leonard, les Raptors ont pu compter sur un Pascal Siakam XXL pour enregistrer une sixième victoire de suite avant les vacances.

Pascal Siakam ne traîne pas pour poser sa patte sur la rencontre : en transition, en un-contre-un, puis à 3-points, le Camerounais inscrit 7 points sur le 11-2 inaugural de son équipe. Bradley Beal finit par lancer l’attaque des Wizards, mais Toronto maîtrise son sujet avec Marc Gasol sur le parquet ainsi que l’autre recrue, Jeremy Lin. Bobby Portis permet néanmoins à Washington de finir le premier quart à seulement 4 points des Raptors grâce à un 3-points en fin de période (30-26).

Les Wizards en mode braquage
L’ancien Bull ramène même son équipe à égalité, les deux nouveaux Raptors s’employant pour reprendre les commandes de la partie. Mais c’est Jeff Green qui se les accapare tout seul, en inscrivant 10 points en 7 minutes : Washington mène pour la première fois du match. Et il suffit de deux tirs aux Wizards pour braquer la première mi-temps : Beal et Ariza plantent tous les deux de loin dans les 30 dernières secondes pour faire basculer Washington à 65-59.

Toujours aussi piquant, Ariza maintient la pression avec 7 nouveaux points en 100 secondes. Pascal Siakam en met lui aussi 7 de suite, mais l’ailier fort est trop seul pour entamer cette douzaine de points séparant les deux formations. Sauf qu’Ariza n’est pas plus aidé, et Lowry finit par venir au soutien, avec 8 points au coeur d’un 15-0 pour les locaux, qui mènent désormais de 3 points ! Les Wizards sont K.O., mais le duo Siakam-Anunoby continue de cogner : les deux hommes marquent 19 points dans les 4 dernières minutes du troisième quart-temps (103-93). Le second nommé terminera avec 22 points, son record en carrière.

Un duo Siakam-Anunoby en mode record
Déjà efficace en fin de troisième, Jabari Parker se montre encore pour éviter à Washington de couler, tandis que Bradley Beal ramène Washington à une possession. Puis Bobby Portis réduit l’écart à un petit point à 5 minutes de la fin. Mais Kyle Lowry lui répond tout de suite de loin et Siakam enfile deux paniers rapides coup sur coup : sans pitié, Toronto retrouve 8 points d’avance en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Beal marque trois lancers, mais le MVP de la soirée s’en va dunker en contre-attaque avant que Danny Green ne porte l’estocade à 3-points.

Non content d’être en pole position pour rafler le trophée de MIP, Pascal Siakam avait tenu à envoyer un message au moment où tout le monde part en vacances : « J’aurais aimé aller à Charlotte » confie-t-il. Il a prouvé sur le parquet que sa participation au All-Star Game n’aurait rien eu de scandaleux. Kawhi Leonard absent, il a porté son équipe toute la soirée avec 44 points (record en carrière) à 15/25 aux tirs et 10 rebonds en 33 minutes, pour venir à bout de Wizards accrocheurs (129-120).

Toronto file en vacance avec six victoires de suite, alors que les Wizards partent avec un goût amer en bouche à cause de ce deuxième revers en trois jours.

Retour à l'accueil