Après 11 victoires consécutives, les Golden State Warriors ont été battus par Philadelphie (104-113), et concèdent leur première défaite depuis le retour de blessure de DeMarcus Cousins. Le pivot camerounais Joel Embiid a signé une performance mémorable avec 26 points, 20 rebonds, 5 passes décisives et 3 interceptions en 34 minutes. 

Après 11 victoires consécutives, les Golden State Warriors ont été battus par Philadelphie (104-113), et concèdent leur première défaite depuis le retour de blessure de DeMarcus Cousins. Le pivot camerounais Joel Embiid a signé une performance mémorable avec 26 points, 20 rebonds, 5 passes décisives et 3 interceptions en 34 minutes. 

Sans Klay Thompson, malade, les champions en titre ont pourtant pu compter sur les 41 points de Stephen Curry (à 10/18... à trois points) et les 25 points de Kevin Durant. En face, Ben Simmons a fêté sa première sélection pour le All-Star Game avec un match très propre (26 points à 10/13, 8 rebonds, 6 passes), tandis que Joel Embiid a fait de gros dégâts dans la raquette (26 points, 20 rebonds).

Joel Embiid et les Sixers marchent sur Golden State

Ils attendaient cela depuis longtemps et la façon dont Joël Embiid s'est saisi du dernier ballon avant la sirène finale l'a bien montré. Les Philadelphie 76ers restaient sur dix défaites consécutives (soit depuis mars 2013) face aux Golden State Warriors. Jeudi, ils ont fait tomber cette barrière avec aplomb à la manière des... Warriors.

Les Sixers ont notamment réalisé un troisième quart-temps parfait où ils ont inscrit 42 points pour prendre les commandes du match (95-86). Joel Embiid et Ben Simmons ont été les principaux acteurs ce festival offensif (19 points à eux deux sur cette période) alors que Jimmy Butler est resté plutôt discret toute la soirée (7 points à 3 sur 12 au tir).

Curry était trop seul pour Golden State
Et dans le dernier quart-temps, c'est en défense que Philadelphie a assuré son succès, ne se laissant pas emporter par une Oracle Arena enflammée à chaque tir de Stephen Curry. Le meneur des Warriors a été exceptionnel avec 41 points et un redoutable 10 sur 18 à trois points. Le problème, c'est qu'avec le forfait de dernière minute de Klay Thompson, les autres Warriors n'ont pas répondu présent (1 sur 20 à trois points notamment).

Les Sixers ont également su museler Curry dans les derniers instants ; Ben Simmons puis Mike Muscala le contrant sur deux possessions consécutives à deux minutes de la sirène. C'est un panier à trois points de JJ Redick (15 points) avec 23 secondes à jouer qui pliait définitivement le match en faveur de Philadelphie (113-104). « On a eu ce qu'on méritait. On aurait dû avoir un avantage au score plus large à la pause (60-53) mais ensuite, on s'est montré trop négligents et nous avons été dominés », a reconnu Steve Kerr après ce revers qui met un terme à une série de onze victoires des Warriors.

Joel Embiid a signé son troisième double-double de la saison à minimum 20 unités avec 26 points et 20 rebonds (mais aussi 8 pertes de balle). Simmons a inscrit le même total de points et y a ajouté 8 rebonds et 6 passes décisives.

Retour à l'accueil