Pour sa première avec les 76ers, Tobias Harris (14pts) a vu un JJ Redick taille patron (35pts à 6/7 à 3-pts) faire très mal aux Nuggets (117-110).

Pour sa première avec les 76ers, Tobias Harris (14pts) a vu un JJ Redick taille patron (35pts à 6/7 à 3-pts) faire très mal aux Nuggets (117-110).

Première victoire des Sixers « new look » face à des Nuggets qui concèdent leur troisième défaite consécutive (117-110). Incroyablement maladroit tout au long du match, Joel Embiid a délivré son équipe dans le money time aux côtés d’un super J.J. Redick (34 points). En face, Nikola Jokic réalise son 11e triple double de la saison (27 points, 10 rebonds, 10 passes décisives).

La tâche ne s’annonçait pas si simple pour Brett Brown qui devait intégrer quatre de ces cinq recrues pour aborder ce choc à la maison contre l’une des meilleures équipes de la ligue. Même s’il a fallu attendre les derniers instants pour valider la victoire, ses joueurs ont relevé le défi, honorant de la plus belle façon la mémoire de Moses Malone dont le maillot a été retiré à la mi-temps.

Redick chaud comme la braise
Le 3-points en transition suivi d’un panier dans la peinture de Tobias Harris en début de partie lance le thème de la soirée puisque chaque panier d’un nouveau Sixer déclenche l’hystérie du Wells Fargo Center. Aux côtés des « newcomers », JJ Redick réalise l’une de ses meilleures prestations de la saison en alignant les 3-points comme des perles. Grâce à lui et à la claquette dunk surpuissante de Furkan Korkmaz, Philly mène 33-23 après 12 minutes.

L’écart gonfle encore lorsque Redick enquille deux « catch-and-shoot » de plus derrière l’arc tandis que Ben Simmons envoie Jimmy Butler au alley-oop et James Ennis III retrouve ses bonnes habitudes à 3-points depuis le corner (50-34). Dos au mur, les Nuggets vont pourtant revenir très fort avant la pause. Le trio Murray-Barton-Jokic enchaîne les paniers tandis que Joel Embiid enchaîne les bourdes et pointe à un vilain 1/8 au tir.

Sur une interception de Will Barton, Malik Beasley part seul en contre-attaque pour aller claquer un dunk et ramener son équipe à 54-53. Peu après, Nikola Jokic bénéficie de la faute de Korkmaz en tête de raquette pour scorer trois lancers francs et rentrer aux vestiaires à 56-56, au terme d’un 19-4 fracassant (56-56).

Joël Embiid se rattrape
Tout est à refaire pour Philly, mais J.J. Redick ne se démonte pas et passe à nouveau deux missiles de loin pour relancer la machine. Denver s’accroche et profite de la maladresse de Joel Embiid pour rester dans le coup. Le pivot camerounais rate deux paniers de près et se jette par terre pour essayer de se rattraper en défense, en vain. Heureusement pour les Sixers, Ben Simmons est là pour prendre le relais et passer un gros dunk main gauche en contre-attaque pour rebooster son équipe.

Mais le trio Morris-Lyles-Jokic tient le coup et replace brièvement Denver devant (76-78). À la fin du troisième acte, Joel Embiid retrouve enfin des couleurs en répondant au dunk de Mason Plumlee par un panier et deux lancers (83-82).

Les débats restent équilibrés jusqu’à l’entrée du money-time, moment choisi par Tobias Harris pour ressurgir avec un 3-points et un floater qui font le plus grand bien aux troupes de Coach Brown. Joel Embiid place un lay-up, puis vient le tour de Ben Simmons d’électriser la foule avec un dunk bonifié de la faute de Mason Plumlee, sanctionné pour l’errement défensif de Malik Beasley (111-105). Ben Simmons manque son lancer-franc mais peut compter sur Joel Embiid pour tuer le match.

« Jojo » ne pouvait pas mieux se faire pardonner en exécutant un contre monumental sur une tentative de poster de Malik Beasley. Sur l’action suivante, le n°21 des Sixers se charge alors de tuer le match en inscrivant un panier à mi-distance sur la tête de Nikola Jokic. Le Serbe ne parvient pas à lui répondre sur l’action suivante en tête de raquette, laissant le luxe à Jimmy Butler de conclure la rencontre par quatre lancers synonymes de victoire (117-110).

Un nouveau match de prestige attend Philly à la maison, dès ce soir face aux Lakers. Après un road-trip qui a fait des dégâts, les Nuggets retrouveront le Pepsi Center lundi soir pour recevoir Miami.

Retour à l'accueil