Fin de série pour OKC qui restait sur 7 victoires consécutives. La faute aux Celtics et Kyrie Irivng, auteur de 30 points et 11 passes.

Fin de série pour OKC qui restait sur 7 victoires consécutives. La faute aux Celtics et Kyrie Irivng, auteur de 30 points et 11 passes.

À quelques heures du Super Bowl, les Celtics donnent l’exemple aux Patriots en offrant à Boston une victoire de choix, face à une équipe d’OKC qui restait sur sept succès de suite (134-129).

Mené quasiment tout le match, le Thunder aurait pu réussir un joli coup à Boston, derrière les 37 points de Paul George. Mais les Celtics ont mieux géré le money time, avec un gros panier de Kyrie Irving (30 points et 11 passes) et des lancers décisifs de Jayson Tatum, quand Russell Westbrook perdait un ballon crucial, de quoi gâcher un sixième triple-double de suite. Quatrième succès de suite pour Boston, qui revient à égalité avec Philly sur le podium de la conférence Est.

Boston met un terme à la série du Thunder !

Le Thunder s’accroche
Le match démarre sur les chapeaux de roues à Bean Town, mais la réussite n’est pas au rendez-vous, ni d’un côté, ni de l’autre, à l’image d’un Russell Westbrook mal inspiré. En fait, seules les possessions construites sont récompensées par des points. À ce jeu-là, les C’s prennent le contrôle des opérations, avec un Kyrie Irving en mode Uncle Drew. Mais il suffit au Thunder de trouver la mire de loin pour recoller, y compris après ce nouvel écart en fin de période comblé par un tir primé de Paul George in extremis, qui font 11 pour lui (31-29).

Comme souvent, les remplaçants celtes ont du mal à trouver le rythme, à l’exception de Jaylen Brown qui confirme sa bonne forme. De l’autre côté, c’est Dennis Schroder qui joue très bien son rôle de sixième homme, mais le meneur est un peu seul. Somme toute assez logiquement, le match s’emballe de nouveau à mi-période quand les titulaires sont relancés, et de nouveau, c’est Boston qui fait la différence avec un duo Irving/Horford au-dessus du lot, auteur d’un 8-0. Huit points, l’écart à la pause (66-58). Les deux équipes ne sont pas aussi impressionnantes qu’à l’accoutumée en défense.

Boston met un terme à la série du Thunder !

Boston soulagé pas l’ultime perte de balle de Russell Westbrook
Paul George devra lui recevoir le soutien de Russell Westbrook si OKC veut avoir sa chance, ce qui n’est pas le cas jusqu’à maintenant : l’ancien MVP est à 2/9. Ou pas d’ailleurs, puisque l’ancien Pacer marque 6 points et instigue un 11-0 pour repasser devant. Le temps-mort pris par Brad Stevens est récompensé par une banderille pour Morris et deux pour Smart. Toujours aussi adroit de loin, ce dernier enfile une nouvelle perle pour faire monter l’écart à +12, les C’s profitant au mieux du repos de Paul George. Mais ce dernier revient avec les remplaçants celtes, et marque tout de suite un 2+1, avant un panier de Schroder qui permet à OKC d’être à -6 avant l’ultime période.

Les paniers se font de plus en plus rares, ce qui bénéficie aux Celtics : ils conservent leur avance grâce à Terry Rozier, en attendant le retour de Kyrie Irving, pour répondre aux assauts d’un Russell Westbrook qui se refait la cerise en contre-attaque. Deux 3-points de Daniel Theis ? Boston prend. Le duo Rozier/Theis enchaîne encore, mais Paul George provoque encore deux lancers, marque un tir primé, et deux nouveaux lancers. Tatum se loupe en contre-attaque, Westbrook marque de loin de l’autre côté : 4 points séparent les deux équipes à 3 minutes du terme.

Boston met un terme à la série du Thunder !

Paul George et Steven Adams laissent chacun un lancer en route, tandis que Kyrie Irving et Jayson Tatum marquent, mais Jerami Grant et Russell Westbrook ne tremblent pas sur la ligne : OKC revient à -2. Après un ballon perdu, Kyrie Irving se rattrape avec un gros panier en pénétration à 24 seconde du terme, mais Russell Westbrook trouve Jerami Grant, qui marque de loin et Jayson Tatum manque son deuxième lancer. Russell Westbrook récupère alors la balle mais la perd de l’autre côté du parquet ! Jayson Tatum marque ses deux lancers cette fois-ci, mettant définitivement le Thunder hors de portée.

Retour à l'accueil