Antetokounmpo trop fort pour les Bulls de Chicago

Les Bucks, dans le sillage de leur star nigériane naturalisée grecque (29 pts, 17 rbds), se sont imposés sur le parquet de Chicago lundi soir (112-99). Dans le même temps, Kawhi Leonard (30 pts) et les Toronto Raptors ont eu du mal à domicile contre Brooklyn (127-125).

Retour remarqué pour le nigérian naturalisé grec 
Absent samedi soir face à Orlando en raison d'une gêne à un genou - un forfait qui avait provoqué la déroute de Milwaukee à domicile (103-83) - Giannis Antetokounmpo n'a pas fait dans la demi-mesure lundi sur le parquet des Chicago Bulls. Intenable, l'ailier Grec a compilé 29 points (à 9/13), 17 rebonds, 8 passes décisives et 3 contres en 35 minutes de jeu, contribuant très largement au succès de son équipe (112-99).

Les visiteurs ont globalement dominé les débats à partir du deuxième quart. Chicago, porté par Zach LaVine (27 pts à 9/19, 5 rbds, 7 pds) et Lauri Markkanen (20 pts à 6/21, 17 rbds), a bien tenté de résister mais la maladresse collective (38,5 %) a fini par faire la différence (47,5 % pour Milwaukee), tout comme la différence d'agressivité (24 lancers marqués pour les Bucks contre 16 pour les Bulls). Avec ce 42e succès de la saison (pour 14 défaites), Milwaukee se relance et conserve une légère marge d'avance sur Toronto (42v-16d) en tête de la Conférence Est.

Première à domicile victorieuse pour Marc Gasol
Si Marc Gasol était bien l'attraction principale des Toronto Raptors lundi soir, c'est Kawhi Leonard qui s'est chargé de faire lever la foule canadienne au terme d'un match palpitant, et remporté à moins de cinq secondes du terme par la franchise canadienne. Gasol, arrivé il y a quatre jours dans sa nouvelle équipe, a fait ses grands débuts à domicile, et a pu apprécier l'accueil chaleureux qui lui a été réservé. Il a sûrement apprécié un peu de plus de voir Leonard sortir Toronto d'un mauvais pas en marquant à deux points, avec la planche.

 « Je lui ai demandé s'il avait annoncé 'planche', il m'a répondu qu'il avait annoncé 'victoire' », a souri l'entraîneur des Raptors Nick Nurse après la rencontre. Leonard (30 points à 10/20, 8 pds) s'est révélé indispensable face à la jeune garde des Nets, emmenée par D'Angelo Russell (28 pts à 10/22, 7 rbds, 14 pds), plutôt adroite (52,3 %), surtout de loin (20/41, 48,8 %). De son côté, Marc Gasol (16 pts à 7/9, 6 rbds) est monté en puissance et a trouvé de bonnes marques en sortie de banc. Avec ce cinquième succès consécutif, Toronto reste donc dans le sillage de Milwaukee et garde ses distances sur Indiana (38v-19).

Première à domicile victorieuse pour Marc Gasol
Si Marc Gasol était bien l'attraction principale des Toronto Raptors lundi soir, c'est Kawhi Leonard qui s'est chargé de faire lever la foule canadienne au terme d'un match palpitant, et remporté à moins de cinq secondes du terme par la franchise canadienne. Gasol, arrivé il y a quatre jours dans sa nouvelle équipe, a fait ses grands débuts à domicile, et a pu apprécier l'accueil chaleureux qui lui a été réservé. Il a sûrement apprécié un peu de plus de voir Leonard sortir Toronto d'un mauvais pas en marquant à deux points, avec la planche.

 « Je lui ai demandé s'il avait annoncé 'planche', il m'a répondu qu'il avait annoncé 'victoire' », a souri l'entraîneur des Raptors Nick Nurse après la rencontre. Leonard (30 points à 10/20, 8 pds) s'est révélé indispensable face à la jeune garde des Nets, emmenée par D'Angelo Russell (28 pts à 10/22, 7 rbds, 14 pds), plutôt adroite (52,3 %), surtout de loin (20/41, 48,8 %). De son côté, Marc Gasol (16 pts à 7/9, 6 rbds) est monté en puissance et a trouvé de bonnes marques en sortie de banc. Avec ce cinquième succès consécutif, Toronto reste donc dans le sillage de Milwaukee et garde ses distances sur Indiana (38v-19).

Retour à l'accueil