Washington gâche l'énorme soirée d'Emmanuel Mudiay grâce à un Goaltending

À défaut de beau jeu, Wizards et Knicks ont offert du suspense aux fans londoniens, Washington remontant un déficit de 19 points pour s’imposer d’un millimètre, 101 à 100. Le match s’est ainsi oué sur un tir de Thomas Bryant au buzzer, contré par Allonzo Trier dans sa phase descendante ! À la fois maladroit et précieux, Bradley Beal (26 points à 10/29 aux tirs) a eu le dernier mot sur Emmanuel Mudiay (25 points à 11/18).

Les Knicks comme à la maison
Le début de match fut très rythmé à Londres, mais pas très structuré : maladroites de loin, les deux équipes tentent de faire la différence dans la raquette, sans plus de réussite. La balle va d’un bout à l’autre mais ne rentre pas souvent dans le cercle, Scott Brooks se décidant à arrêter le jeu pour la première fois après 7 minutes (une seule faute a été sifflée) et 13-13 au tableau d’affichage. Frank Ntilikina arrive pour mettre un peu de rythme, répondant à la pression de Chasson Randle avec un 3-points sur son nez, alors que Luke Kornet enfile lui trois banderilles pour mettre NYC à +10 après 12 minutes (30-20).

Absent depuis un mois, Mitchell Robinson signe son retour par un alley-oop évidemment, pendant que Damyean Dotson, 10 points déjà, répond à un Otto Porter Jr. trop seul au sein de la « second unit » des Wizards – dont les systèmes sont restés à Washington visiblement (39-28). C’est un peu mieux avec les titulaires, mais l’adresse est du côté de Dotson et Hardaway Jr., qui poussent l’écart à +19 (53-34). Scott Brooks prend un nouveau temps-mort, enfin payant : les titulaires new-yorkais ont perdu le rythme alors que ceux des Wizards retrouvent le leur et passent un 14-4 pour relancer la partie : il n’y a plus que 10 points entre les deux équipes (63-53).

Washington gâche l'énorme soirée d'Emmanuel Mudiay grâce à un Goaltending

Emmanuel Mudiay avait tout pour être le MVP de la soirée…
Maladroit ce soir, Bradley Beal veut enfoncer les Knicks au retour des vestiaires, mais s’il parvient à ramener son équipe à six points, il ne peut répondre au super Emmanuel Mudiay, 16 points à 8/9, qui remet les Knicks à +15. Frank Ntilikina se prend un sacré poster pour son retour sur le parquet, et Washington recommence à grapiller son retard, mais l’activité de Mitchell Robinson combinée à un tir primé d’Allonzo Trier offre 12 points d’avance aux leurs avant la dernière ligne droite.

Les Wizards continuent le yoyo sans vraiment inquiéter New York, jusqu’aux retours de Bradley Beal et Emmanuel Mudiay sur le parquet : le Wizard marque deux 3-points, Otto Porter Jr. en met un, et voilà Washington devant grâce à son « small ball », dans une 02 Arena qui commence à frémir. Pendant que Mudiay rate lui quatre tirs et perd un ballon. Mais le meneur se rattrape tout de même avec cinq points pour répondre au 2+1 de Beal : NYC mène d’un point à 1min05 du buzzer.

Trevor Ariza marque, Noah Vonleh lui répond, puis Bradley Beal manque la cible… mais les Wizards ont deux secondes pour gagner après que les Knicks soient allés au bout de leur possession sans marquer.

Bradley Beal récupère le ballon, mais le passe à Thomas Bryant qui se fait contrer par Allonzo Trier… sauf que le ballon est en phase descendante ! Les arbitrent accordent donc le panier et rajoutent 4 dixièmes à l’horloge et aux Knicks, mais Emmanuel Mudiay manque la cible : Washington repart donc de Londres avec la victoire, certes très étriquée !

Retour à l'accueil